Depuis 2000 ans

A Toulon, les séminaristes sont toujours dans l’attente…

Pour la deuxième année consécutive, aucune ordination sacerdotale n’a eu lieu en juin 2023 dans le diocèse de Fréjus-Toulon. Initialement, quatre futurs diacres et six futurs prêtres du séminaire de La Castille, qui accueille une cinquantaine de séminaristes au total, étaient prévus pour être ordonnés en 2022. Cependant, à la demande du Vatican, aucune ordination n’a pu avoir lieu. En février et mars 2023, une visite apostolique a été effectuée pour examiner la gouvernance de Mgr Dominique Rey, l’évêque du diocèse. les résultats de cette visite n’ont pas encore été rendus publics. Par conséquent, la suspension des ordinations a été reconduite pour l’année 2023, ajoutant ainsi les séminaristes qui auraient dû être ordonnés en 2023 à ceux de 2022.

Monseigneur Rey explique à Aleteia que les séminaristes se trouvent toujours au séminaire, alternant entre des périodes de formation et des stages en paroisse. Alors que quatre nouveaux séminaristes devraient rejoindre le séminaire La Castille à la rentrée 2023, ceux qui attendent leur ordination depuis deux ans se trouvent dans une attitude de foi.

Malgré une situation douloureuse pour eux, ils ne cèdent ni au découragement ni à la rébellion et continuent de placer leur confiance en l’Église.

Cette situation suscite de l’impatience et de l’inquiétude parmi les fidèles, comme en témoigne une tribune signée par une quarantaine de fidèles engagés dans l’Église, qui réclament une réponse rapide.

L’absence d’ordinations dans le diocèse de Fréjus-Toulon a des répercussions importantes sur la vie pastorale et spirituelle de la communauté. Les futurs prêtres et diacres auraient dû servir les fidèles et apporter leur contribution à l’Église locale. Leur attente prolongée suscite des interrogations quant aux raisons de la suspension des ordinations et à la résolution de cette situation.

L’Église de Fréjus-Toulon se prépare néanmoins à l’avenir avec l’arrivée de nouveaux séminaristes. La formation au séminaire de La Castille se poursuit, offrant aux futurs prêtres et diacres une solide base pour leur ministère futur.

Mgr Rey souligne l’importance de rester dans une attitude de foi et de confiance, malgré les défis et les incertitudes.

La tribune signée par les fidèles engagés dans l’Église met en évidence l’impatience et l’inquiétude des fidèles face à cette situation. Ils appellent à une réponse rapide de la part des autorités ecclésiastiques afin de clarifier la situation et de permettre aux séminaristes en attente d’ordination de poursuivre leur chemin vers le sacerdoce.

Les fidèles soulignent l’importance de soutenir et d’encourager ces jeunes hommes qui ont répondu à l’appel de Dieu et qui se sont engagés dans une formation rigoureuse pour servir l’Église et la communauté. Ils expriment leur préoccupation quant à l’impact de cette suspension prolongée sur la vitalité pastorale de la région et sur la disponibilité de prêtres et diacres pour répondre aux besoins spirituels des fidèles.

Dans l’attente des résultats de la visite apostolique et des décisions qui en découleront, il est crucial que les autorités ecclésiastiques fassent preuve de transparence et de diligence dans la résolution de cette situation.

Les fidèles demandent une réponse rapide qui permettrait de rétablir la confiance et d’assurer un avenir solide pour le séminaire de La Castille et le diocèse de Fréjus-Toulon.

Avec 88 prêtres ordonnés pour toute la France en 2023, il serait bon qu’une décision soit rapidement prise ; nous avons besoin de tous les prêtres !

Recevez chaque jour notre newsletter !