Depuis 2000 ans

[ JMJ ] Le Pape François confesse quelques jeunes et cite Jean XXIII

Depuis le Parc du Pardon, à Lisbonne, confession de quelques jeunes participant aux XXXVII Journées Mondiales de la Jeunesse.

“Sans amour concret, nos vies n’ont “aucun poids”

Lors d’une réunion avec des représentants de l’aide aux plus pauvres portugais, le Pape François a improvisé pour insister sur le fait que l’amour chrétien doit être vécu concrètement dans le monde et ne pas rester une chimère fantasmatique pour les gens.

“Il n’y a pas d’amour abstrait ; cela n’existe pas”, a déclaré le pape.

“L’amour concret est celui qui se salit les mains”.

Le pape a mis en contraste le témoignage de ces ministères, qu’il a qualifiés de faisant partie d’une réalité “qui laisse une empreinte” et “est une inspiration pour les autres”, avec les personnes qui évitent le contact avec les pauvres et les marginalisés et recherchent plutôt une “vie distillée” qui n’est qu’une fantaisie.

Ensuite, le pape a parlé de la nécessité d’agir concrètement. Empruntant à une homélie de 1960 de saint Jean XXIII, le pape François a déclaré que

l’Église n’est pas “un musée archéologique”, mais “le vieux puits du village qui fournit de l’eau aux gens d’aujourd’hui, comme il l’a fait dans les générations passées”.

“Ce puits est là pour étancher la soif des voyageurs récemment arrivés – tels qu’ils sont – qui portent le poids et la fatigue de leur voyage !”, a dit le pape, en vantant les ministères et les organisations caritatives portugais qui répondent aux besoins concrets des gens dans leurs communautés.

“Continuez et ne vous découragez pas. Et si vous vous découragez, buvez un verre d’eau et continuez.”

Recevez chaque jour notre newsletter !