Depuis 2000 ans

[Lyon ]Un prêtre frappé dans son église par plusieurs jeunes

Un prêtre aurait été agressé par un groupe de jeunes venus chercher un ballon de football à l’intérieur de la paroisse, selon les informations du Figaro Lyon. Les incidents se sont déroulés lundi soir, peu après 20 heures, à la paroisse Notre-Dame-du-Liban, située dans le 8e arrondissement de Lyon. Les jeunes seraient entrés dans l’enceinte de la paroisse pour récupérer leur ballon, mais ils auraient été réprimandés par le prêtre.

La situation aurait ensuite dégénéré, et l’homme d’Église aurait été violemment jeté au sol et attrapé par la nuque avant d’être secouru par des témoins.

Les agresseurs se seraient enfuis en proférant des insultes anti-chrétiennes.

Une plainte a été déposée suite à cette agression, et une enquête a été ouverte pour “violences volontaires aggravées et dégradations”, confirme une source proche de l’enquête. Malgré ses blessures légères, le prêtre a refusé d’être emmené à l’hôpital par les secours. Les circonstances exactes de l’agression n’ont pas pu être confirmées par la direction départementale de la police, car une enquête est en cours.

Face à cet événement, Fabienne Buccio, préfète du Rhône, a exprimé son soutien à la communauté chrétienne, soulignant que de tels actes n’ont pas leur place dans notre République.

L’archevêque de Lyon, Olivier de Germay, a apporté tout son soutien au père Joseph Eid, curé de Notre-Dame-du-Liban, suite à cette agression. Il a invité tous les catholiques du diocèse de Lyon ainsi que toutes les personnes de bonne volonté à travailler en faveur de la paix.

Kamel Kabtane, président du conseil des mosquées du Rhône (CMR), ainsi qu’Azzedine Gazi et Mohammed Minta, porte-parole du Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR), ont également exprimé leur indignation et leur colère face à l’agression du prêtre. Ils ont condamné les insultes anti-chrétiennes proférées par ces jeunes, soulignant que de tels actes irresponsables et inacceptables vont à l’encontre des valeurs de l’islam et des enseignements du Coran, qui prônent le respect et la protection des “Gens du Livre”, c’est-à-dire les Juifs et les Chrétiens. Une délégation du CMR et du CTIR se rendra chez le prêtre ce mardi soir pour lui apporter leur soutien.

Recevez chaque jour notre newsletter !