Depuis 2000 ans

Malgré 94,5% des votants qui souhaitent son maintien, la cour administrative de Nantes ordonne le déboulonnage de la statue des Sables-d’Olonne de l’archange Saint-Michel !

Une très large majorité des habitants des Sables-d’Olonne (Vendée), qui ont participé à une votation au mois de mars, a fait part de son souhait de voir la statue de saint Michel rester dans l’espace public, une situation contestée devant la justice administrative par une association.

94,51% des votants ont répondu par l’affirmative à la question «souhaitez-vous que la statue saint Michel reste devant l’église Saint-Michel».

«L’opinion des Sablais va nous éclairer et nous guider dans les suites que la Ville donnera aux décisions de justice», avait prévenu à l’AFP le maire divers droite Yannick Moreau.

Or, le résultat vient de tomber : la cour administrative de Nantes a ordonné le retrait de la statue de Saint-Michel.

Dans son arrêt la juridiction administrative d’appel de Nantes estime que l’installation d’un emblème religieux

“sur un emplacement public est interdite par l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation de l’Eglise et de l’Etat”.

Elle confirme le jugement en première instance du tribunal administratif du 16 décembre 2021.

Le maire de la commune Yannick Moreau a réagi vendredi matin dans un communiqué :

“La ville déplore cette décision et regrette que le caractère patrimonial, culturel, artistique et historique de cette œuvre n’ait pas été reconnu par la Cour administrative d’appel”. “C’est pourquoi la collectivité va saisir le Conseil d’État et tout faire pour convaincre la plus haute juridiction administrative que cette statue a toute sa place au cœur du quartier Saint-Michel dont elle est l’emblème”.

Revoir cette vidéo explicative de décembre 2021 :

Recevez chaque jour notre newsletter !