Tribune Chrétienne

Depuis 2000 ans

DR source ADF International
DR source ADF International

Persécutions des Chrétiens au Nicaragua : 11 Leaders Condamnés à la Prison et à une Lourde Amende

Le régime de Daniel Ortega et Rosario Murillo au Nicaragua a condamné onze leaders chrétiens à des peines de 12 à 15 ans de prison, assorties d’une amende colossale de 880 millions de dollars. De plus, ils leur ont interdit tout contact avec leurs proches et leurs avocats. Cette sévérité fait suite au succès de leur organisation qui a rassemblé des milliers de personnes pour des prières dans des lieux publics, une initiative perçue comme une menace par le régime sandiniste.

La sentence, prononcée le 19 mars dernier, repose sur des “accusations fallacieuses de blanchiment d’argent”, selon ADF International, une organisation défendant la liberté religieuse qui assure la défense légale des onze leaders. Cette affaire a été portée devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH).

ADF International a demandé à la CIDH de veiller à ce que le Nicaragua garantisse la santé, la vie et l’intégrité des onze condamnés pendant toute la durée du processus.

Les onze condamnés, chacun devant verser 80 millions de dollars, comprennent un couple, un évangéliste et huit pasteurs liés au groupe Puerta de la Montaña (Mountain Gateway), fondé au Texas (États-Unis) et actif au Nicaragua depuis 2015, avec l’approbation du régime nicaraguayen.

L’un de ces onze individus vit dans une maison en adobe, sans électricité, cuisinant ses repas au feu de bois.

Quatre sénateurs américains – Rick Scott, Ted Cruz, Katie Britt et Tommy Tuberville – ont demandé au gouvernement de Joe Biden d’instaurer “des sanctions fortes et spécifiques” à la suite des violations répétées et croissantes de la liberté religieuse au Nicaragua.

De plus, le représentant Robert Aderholt a envoyé une lettre à l’ambassadeur du Nicaragua aux États-Unis, signée par 58 parlementaires, déclarant :

“C’est la persécution religieuse qui les a arrêtés, et ce sont les violations flagrantes des droits de l’homme qui les maintiennent en détention ; ces pasteurs doivent être libérés immédiatement”.

En 2023, avec la collaboration du gouvernement nicaraguayen, Mountain Gateway a organisé huit “campagnes évangéliques” massives appelées “Croisades Bonnes Nouvelles Nicaragua 2023”, rassemblant des milliers de personnes. La dernière s’est déroulée le 11 novembre 2023 à Managua, avec plus de 170 000 participants, alors que dix autres étaient prévues pour 2024.

Kristina Hjelkrem, conseillère juridique d’ADF International, a expliqué à ACI Prensa que c’est ce 11 novembre que “la persécution” a commencé, suivie par la révocation de la personnalité juridique et la confiscation de près de 5 millions de dollars de biens et d’actifs de l’organisation, pour se terminer, entre le 18 et le 20 décembre, par l’arrestation et l’incarcération des onze leaders accusés de blanchiment d’argent.

Les événements organisés par le groupe chrétien étaient “purement religieux. Nous n’avons pas de motivation politique et nous ne sommes pas impliqués en politique, ni au Nicaragua ni dans aucun des pays où nous travaillons”, a déclaré Jon Britton Hancock, fondateur et président de Mountain Gateway.

La persécution religieuse au Nicaragua s’est intensifiée ces dernières années, avec la fermeture de centaines d’églises protestantes. Les rassemblements organisés par Puerta de la Montaña sont devenus des lieux de prière pour ceux qui ne trouvaient pas d’autres espaces pour pratiquer leur foi.

En réponse à ces accusations, le régime d’Ortega et Murillo a effectué des audits mensuels des comptes de l’organisation, démontrant la transparence des fonds provenant de donateurs américains et entrant au Nicaragua.

L’affaire des chrétiens de Puerta de la Montaña a suscité l’attention internationale, notamment aux États-Unis, où les législateurs ont demandé des actions diplomatiques et des sanctions contre le régime nicaraguayen. Les persécutions religieuses au Nicaragua continuent de soulever des préoccupations quant au respect des libertés fondamentales dans ce pays.

Source aci prensa

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :