Depuis 2000 ans

[ EXTRAIT] témoignages extraordinaires de vies transformées par Jésus- Christ

Lim : Rejetée par ma mère… mais acceptée par Dieu,mon Père !


L’amour, très joli mot. J’ai 47 ans et cela fait quelques mois que je sais
ce qu’il signifie. Car dans toute ma vie, la seule personne qui m’a vraiment
aimé est Dieu…
Lorsque ma mère m’attendait, elle a essayé d’avorter avec des aiguilles à
tricoter. Elle n’y est pas arrivée. Je vivais dans une famille où la violence était
reine.
A l’âge de 27 mois, j’ai assisté à une scène extrêmement violente entre
mon père et 2 frères. Lorsque je me suis retrouvée dans mon lit à barreaux,
j’ai pleuré. Cela agaçait ma mère ; elle m’a crié dessus et j’ai dû me taire. Le
lendemain, le médecin m’a amenée dans sa petite voiture jaune à l’hôpital en
m’enveloppant dans une couverture. Je faisais une crise de convulsions.
Le lendemain, ma mère s’est enfin déplacée. Elle a posé un oreiller sur
ma tête pour m’étouffer. C’est une religieuse qui m’a sauvée. Cela a
déclenché une bronchopneumonie suraigüe. Une fois guérie, c’est ma main
gauche qui ne fonctionnait plus comme avant. Un jour, elle est redevenue
normale, et c’est mon langage qui a tout pris. Depuis, je bégaie.

La fille de Satan
Le bégaiement n’étant pas un handicap physique, j’étais alors
surnommée « fille de Satan. » A cause de ce problème, ma mère m’a
toujours rejetée, tout en faisant bonne figure devant tous. Mes 13 frères et
soeurs n’en savaient rien. Je n’avais droit de rien faire : pas de sport, pas
même de colonie gratuite car j’étais anormalement maigre…
Chaque fois que j’avais un amoureux, ma mère le faisait fuir en disant
qu’il serait la risée de sa famille et ses copains en s’affichant avec une
bègue ! Ma mère passait son temps à m’ignorer et à me faire cirer les
parquets, laver les carreaux dès l’âge de 6 ans et, à 7 ans, je repassais les
tenues de mes frères. J’aurais tellement préféré être à la place de ceux qui
étaient régulièrement roués de coups : au moins, j’aurais eu l’impression
d’exister ! L’ignorance et la violence verbale étaient mes seules relations
avec mes parents.


Il y a presque 18 ans que je n’ai pas vu ma mère, car une voyante lui
avait dit que tant que je vivrais chez elle, le voisin du dessous ne lui
déclarerait pas son amour. Elle a alors menti à mes frères et soeurs et m’a
mise à la porte.
Il y a quelques mois en arrière, j’ai découvert la foi chrétienne, Dieu le
Père et Jésus, le Fils de Dieu. Ma vie a radicalement changé. Maintenant, je
vis dans la joie, l’amour et la paix que le Père me donne.


Aujourd’hui, mon Père me reconstruit. J’arrive à vivre malgré mon lourd
passé. La seule chose qui me pèse, c’est le rejet de ma mère. Mais mon Père
me fait comprendre beaucoup de choses, notamment le fait qu’il ne me
rejette pas et que son amour me suffit. Il m’a montré sa présence dans le
passé, alors que je ne le connaissais pas, quand je criais dans mon coeur et
dans mes larmes « A l’aide ! », il me répondait, me protégeait, mais je ne
savais pas à l’époque que c’était lui.


Si toi aussi, tu as envie de vivre une vie heureuse malgré les coups durs
de la vie, alors prends ma main et allons au Père !
Lim

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :