Depuis 2000 ans

Capture Youtube
Capture Youtube

La Justice autorise la reprise du chantier de Saint-Pierre-de-Colombier 

La Cour d’Appel de Nîmes a rendu ce jeudi une décision concernant le projet de construction d’un complexe religieux à Saint-Pierre-de-Colombier en Ardèche.

C’est un peu un retour à la case départ pour les opposants au projet. En novembre dernier, ils avaient obtenu auprès du tribunal judiciaire de Privas une suspension des travaux dans l’attente d’une analyse sur le risque que ce chantier ferait peser sur une plante protégée, le réséda de Jacquin. La Famille missionnaire de Notre-Dame, qui porte le projet, avait fait appel.

La Cour d’Appel de Nîmes vient donc de rendre sa décision ce jeudi. Elle ne revient pas sur le fond du dossier, mais explique qu’elle n’est pas compétente pour se prononcer sur les espèces protégées. Elle renvoie vers l’autorité administrative. Et les travaux ne sont donc plus suspendus.

Les opposants au projet se tournent donc vers la préfecture de l’Ardèche. C’est ce qu’explique l’association des Ami.e.s de la Bourges dans un communiqué : “par la voix de son avocat Me Tumerelle, l’association a dès aujourd’hui déposé une demande préalable auprès de Madame la Préfète de l’Ardèche, autorité compétente en la matière, lui demandant qu’elle suspende les travaux le temps que cette analyse de risque (toujours nécessaire) soit réalisée.”

Les opposants au projet ont décidé de se réunir ce jeudi en fin d’après-midi sur place à Saint-Pierre-de-Colombier pour discuter de la suite de leur mobilisation.

Source France Bleu

A voir pour comprendre

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :