Depuis 2000 ans

L’archevêque de Bordeaux ne fera pas exécuter la prière musulmane dans la cathédrale

DR

Vous avez été très nombreux à réagir à l’article évoquant le concert ” L’homme armé” de Karl Jenkins incluant une prière musulmane qui devait raisonner au cœur de la cathédrale de Bordeaux.

Monseigneur Jean-Paul James indique très clairement par le biais de son secrétariat que le ” Allah Akbar” ne sera pas dit :

” je peux vous assurer que l’organisation de ce concert a été bien ‘bordée’ depuis plusieurs mois et que l’appel à la prière musulmane ne sera pas exécuté.”

mais qu’il est remplacé par une chanson en arabe..: “Une chanson de Feyrouz sur une maison détruite à Beyrouth, en arabe.

Nous vous proposons ci-dessous le texte transmis par le diocèse de Bordeaux :

Bonjour madame,

Comme suite à votre message faisant part de votre demande de ne pas donner à entendre un appel à la prière musulmane dans la cathédrale, je peux vous assurer que l’organisation de ce concert a été bien ‘bordée’ depuis plusieurs mois et que l’appel à la prière musulmane ne sera pas exécuté.

voici la réponse du recteur de la cathédrale qui avait été attentif au point que vous soulevez :

« Cette œuvre est bien programmée à la Cathédrale. Ayant anticipé la question de cet appel à la prière, les interprètes ont supprimé ce passage. Il est remplacé par deux pièces :

  • un extrait des Chichesters psalms du compositeur américain Leonard Bernstein, en hébreux
  • Une chanson de Feyrouz sur une maison détruite à Beyrouth, en arabe.

Le choix de ces pièces correspond à une volonté d’actualiser cette “messe” de Jenkins, composée à l’origine pour faire mémoire de la guerre au Kosovo. L’appel à la prière musulmane s’entendait dans ce contexte historique et n’a pas sa place dans une cathédrale, c’est évident.

Les chants en hébreux et en arabe inscrivent, dans le propos général de l’œuvre, l’actuel conflit en Israël/Palestine, en prenant le soin de la neutralité. »

Espérant avoir répondu à vos questions, je vous assure, madame, de mes respectueuses salutations”

Secrétariat de l’archevêque de Bordeaux.

Nous espérons vivement qu’il en sera de même pour la cathédrale de Coutances

Recevez chaque jour notre newsletter !