Depuis 2000 ans

Le Curé d’Hénin-Beaumont, un”curé pour tous” ?

Eglise Saint-Martin d'Hénin-Beaumont

C’est le journal La Croix qui évoque ce curé pour tous , pour les musulmans comme pour les chrétiens… Au cœur d’Hénin-Beaumont, ville emblématique du Rassemblement national, le père Michel Delannoy se présente comme un grand défenseur du dialogue interreligieux …

« Il y a une attente de vivre mieux ensemble les uns avec les autres et pas contre les autres »

Le prêtre, très satisfait des résultats de la coalition d’extrême gauche affirme que « Les gens ont voté par contestation plus que par conviction », il qualifie la soirée électorale de « bonne surprise ». Pourtant, il admet que « tout reste à faire » pour trouver un équilibre propice à l’avancement des choses…

À 65 ans, « l’abbé Michel » prône un discours de fraternité et de dialogue entre les religions, lui qui se dit prêtre pour tous est très engagé pour la cause des migrants et volontairement critique sur les ” peurs exacerbées par le rassemblement national”…

Affichant ses opinions politiques et ses désirs de fraternité,parfois en dépit du bien commun, il appelle à davantage de soutien pour les plus démunis, prônant la proximité comme moteur d’action. Il reconnait également un besoin de dialogue sur le plan politique :

 « Maintenant que le vote RN est plus assumé, peut-être pourrait-on s’en parler entre chrétiens. Pourquoi pas autour d’un repas, comme les disciples d’Emmaüs

Interrogé sur ses relations avec les figures politiques locales, le curé évite les critiques directes envers le maire Rassemblement national Steeve Briois, mais affiche une proximité plus marquée avec Marine Tondelier, figure d’opposition locale,secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts:

« Je la connais bien, je suis plus proche d’elle que de l’autre Marine… »

Abbé Michel Delannoy

L’abbé Michel garde en tête le texte choisi pour son ordination en 1987 : « Duc in altum”..”Avance au large…”. L’on peut s’interroger comment ce prêtre proche d’une coalition d’extrême gauche, notamment porteuse des projets de loi sur le suicide assisté, l’avortement et grande représentante des valeurs wokistes arrive à faire coïncider la doctrine fondamentale de l’Eglise avec une fraternité dite de proximité ? Le duc in altum est certainement la meilleure des invitations pour sortir des cloisonnements idéologiques.

Recevez chaque jour notre newsletter !