Depuis 2000 ans

“Le Saint-Père pourrait permettre l’ordination sacerdotale des femmes.”

Le Cardinal jésuite Jean-Claude Hollerich, Rapporteur général du Synode des évêques et récemment nommé membre du Conseil des cardinaux, a déclaré que “avec le temps:

“le Saint-Père pourrait permettre l’ordination sacerdotale des femmes.”

C’est ce qu’a indiqué l’archevêque de Luxembourg dans une longue interview accordée au média catholique croate Glas Koncila, publiée le 27 mars, dans laquelle il aborde divers sujets tels que sa récente inclusion dans le groupe de cardinaux conseillant le Saint-Père, la présence croissante des jésuites dans la Curie romaine, la synodalité, le rôle des femmes dans l’Église, l’homosexualité et le controversé Chemin synodal allemand.

Le cardinal de 64 ans a averti qu’une “société sans femmes n’est pas saine. Les hommes s’y habituent et développent certaines attitudes négatives envers les femmes. C’est du cléricalisme”.

“Il ne s’agit pas du sacerdoce, mais les femmes doivent se sentir les bienvenues dans l’Église, pas seulement pour préparer de la nourriture et nettoyer les temples, mais aussi pour prendre des décisions et assumer des responsabilités”, a déclaré l’archevêque.

Le Cardinal a répondu à une question sur une interview qu’il avait accordée en 2022 à l’agence allemande KNA, dans laquelle il avait déclaré être “ouvert” à l’idée d’ordonner des prêtresses. Il a répondu que “le Pape François ne veut pas de l’ordination des femmes et je suis complètement obéissant à cela”.

“Je ne suis pas un partisan de l’ordination des femmes, mais plutôt un partisan de donner aux femmes plus de responsabilités pastorales”, a-t-il ajouté.

Le Cardinal a expliqué que pour un changement aussi important, il faudrait chercher le consentement de l’Église orthodoxe. “Nous ne pourrions jamais le faire si nous mettons en danger notre fraternité avec les orthodoxes ou si cela polarise l’unité de notre Église”, a-t-il dit.

Le Cardinal Hollerich a déclaré que le Saint-Père pourrait permettre l’ordination sacerdotale des femmes “avec le temps”. Cependant, il a souligné que pour l’instant, il était complètement obéissant à l’enseignement actuel de l’Église.

Le controversé Chemin synodal allemand, organisé par le Comité central des catholiques allemands (ZdK) et la Conférence épiscopale allemande, a pour objectif le débat sur quatre sujets principaux : comment le pouvoir est exercé dans l’Église, le sacerdoce, le rôle des femmes et la morale sexuelle. Récemment, la plupart de ses membres ont approuvé la bénédiction des unions homosexuelles, malgré l’interdiction explicite du Vatican en 2021.

Recevez chaque jour notre newsletter !