Depuis 2000 ans

L’Islam deuxième religion de France

En France métropolitaine, la proportion de personnes ne se revendiquant d’aucune religion a augmenté depuis dix ans pour atteindre 51% de la population âgée de 18 à 59 ans. Ce phénomène touche plus particulièrement les personnes sans ascendance migratoire, avec 58% d’entre elles qui ne se déclarent pas religieuses, contre 19% des immigrés arrivés après 16 ans et 26% des descendants de deux parents immigrés.

Cependant, le catholicisme reste la première religion avec 29% de la population qui se déclare catholique. L’islam est la deuxième religion de France avec 10% de fidèles, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Les autres religions chrétiennes représentent quant à elles 9% de la population. La pratique religieuse varie en fonction de la religion déclarée : seuls 8% des catholiques fréquentent régulièrement un lieu de culte, contre plus de 20% des autres chrétiens, des musulmans et des bouddhistes, ainsi que 34% des juifs.

Le paysage religieux est façonné sur le long terme par les processus de transmission religieuse entre générations.

Ainsi, 91% des personnes élevées dans une famille musulmane suivent la religion de leurs parents,

une proportion très élevée également chez les juifs (84%). En revanche, elle est moindre chez les catholiques (67%) et les autres chrétiens (69%).

De plus, le fait d’avoir grandi dans une famille d’ascendance religieuse mixte ou catholique est déterminant dans le processus de sécularisation des descendants d’immigrés.

Etude INSEE

Recevez chaque jour notre newsletter !