Après plus de 10 ans de travaux a lieu ce mardi 2 avril 2024 la dédicace de la cathédrale de l’Assomption rattachée à l’archidiocèse de Saint-Pierre et Fort-de-France.

Son histoire :

La cocathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Saint-Pierre de la Martinique, autrefois connue sous le nom d’église du Mouillage puis cathédrale Notre-Dame-du-Bon-Port, est un édifice religieux situé à l’intersection de la rue Victor Hugo et de la rue Dupuy dans le quartier du Mouillage à Saint-Pierre, sur l’île de la Martinique.

Une première église, servant de chapelle privée, est construite dans le quartier du Mouillage à Saint-Pierre en 1654, dans le cadre de l’établissement d’un couvent dominicain par le Père Boulogne. Elle attire rapidement de nombreux fidèles, principalement des marins et des flibustiers, qui viennent prier dans cette chapelle conventuelle.

Malheureusement, la chapelle et son clocher sont détruits lors d’un bombardement anglais de la rade de Saint-Pierre en 1667, lors d’un affrontement naval entre la flotte anglaise et les navires de la Compagnie française des Indes occidentales.

Une reconstruction est entreprise en 1675, avec le soutien de la flotte royale qui met à disposition la main-d’œuvre de ses matelots. L’église reconstruite adopte un style néoclassique, avec un plan en croix latine comprenant une nef, des bas-côtés et un transept saillant. Elle est dédiée à Notre-Dame-du-Bon-Port en 1694, devenant ainsi l’une des églises paroissiales de Saint-Pierre. En 1784, le chœur de l’église est enrichi d’un magnifique maître-autel en marbre blanc représentant la Cène et les quatre évangélistes.

Lors de l’érection du diocèse de Martinique en 1850, Saint-Pierre est choisie comme siège épiscopal, mais la ville n’étant pas encore remise du séisme de 1839, les travaux de construction de la cathédrale Notre-Dame-du-Bon-Port sont en cours. L’évêque réside à Saint-Pierre jusqu’en 1853, date à laquelle il est nommé évêque de Saint-Pierre et de Fort-de-France.

En 1851, les autorités décident d’agrandir l’église afin de lui conférer le statut de première cathédrale de la Martinique. Les travaux d’agrandissement, débutés en 1855, sont interrompus à plusieurs reprises en raison de divers problèmes structurels.

La cathédrale Notre-Dame-du-Bon-Port est consacrée en 1859. En 1902, lors de l’éruption de la montagne Pelée, la ville de Saint-Pierre est entièrement détruite, y compris la cathédrale, qui devient un symbole de la tragédie. Après cet événement, le siège épiscopal est déplacé à la cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France.

La reconstruction de l’église détruite commence en 1923 et se termine en 1929, sous le nom de cocathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption. Elle conserve certaines caractéristiques architecturales de l’ancienne cathédrale tout en adoptant des éléments modernes. Des travaux de restauration ont lieu depuis janvier 2015, sous la direction d’architectes spécialisés.

Source Wikipédia

Vidéo de la cérémonie

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email