La persécution croissante des chrétiens au Laos est un phénomène alarmant, avec des églises fermées ou incendiées, des fidèles forcés de fuir dans les rizières et leurs biens confisqués. Selon l’ONG chrétienne Open Doors, le pays est passé de la 31e à la 21e place des pays les plus persécuteurs de chrétiens dans le monde.

La persécution des chrétiens au Laos a atteint des niveaux alarmants en 2023, avec vingt-cinq églises attaquées et soixante-cinq chrétiens emprisonnés. Les attaques se sont poursuivies en 2024, sans signe d’apaisement.

Des chrétiens ont été chassés de leurs maisons, contraints de fuir et de vivre loin de leurs villages. Les autorités ont même arrêté la construction d’une église simplement à cause d’une croix visible de l’extérieur. Les fidèles ont été contraints de fuir dans les rizières pour échapper à la violence.

Le 4 février 2024, Radio Free Asia a rapporté que les autorités du village ont fait démolir la maison d’un fidèle où des chrétiens se réunissaient pour prier. Malgré les plaintes, aucune protection n’a été accordée aux fidèles.

En janvier 2024, des chefs de village ont menacé les familles chrétiennes de démolir le bâtiment privé où elles se réunissaient pour leur culte si elles refusaient d’arrêter leurs pratiques religieuses.

Au Laos, une nation dirigée par un régime communiste à parti unique, la population est majoritairement bouddhiste. Les catholiques représentent moins de 1% de la population et les protestants environ 2%.

La communauté protestante, en revanche, a connu une croissance rapide ces dernières années, avec environ 100 000 fidèles et plus de 400 congrégations à travers le pays, notamment parmi les groupes ethniques minoritaires.

Malgré les efforts des missionnaires catholiques depuis 1630, l’évangélisation du Laos a rencontré de nombreux obstacles. Les missionnaires des Missions étrangères de Paris (MEP) ont fondé la première station missionnaire en 1885, jetant ainsi les bases de l’Église catholique au Laos.

Les autorités de Vientiane ne reconnaissent que quatre religions officielles : le bouddhisme, le christianisme, l’islam et le bahaïsme. L’Église catholique, organisée en quatre vicariats apostoliques, bénéficie d’une certaine tolérance dans les grandes villes, mais subit une persécution plus intense dans les zones rurales.

Exemple de cette terreur exercée à l’égard des chrétiens :
Sonxi, jeune laotienne, a été contrainte de se cacher de ses parents dans l’église de maison qu’elle fréquentait au Laos. Ses parents craignaient les répercussions que sa conversion au christianisme aurait sur leur famille. Ils ont menacé de la contraindre à se prostituer si elle continuait à adorer Dieu, alors Sonxi a fui.

( activer le sous-titrage en Français).

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email