Depuis 2000 ans

Saint Cyrille d’Alexandrie

Père et Docteur de l’Église (+ 444)

Saint Cyrille d’Alexandrie, patriarche d’Alexandrie en Égypte, a joué un rôle central lors du Concile d’Éphèse en 431, où il a condamné Nestorius, patriarche de Constantinople, pour ses vues théologiques considérées comme hérétiques. À ce concile, la Vierge Marie a été proclamée “Mère de Dieu” ou “Theotokos”, marquant un tournant dans la théologie chrétienne.

Élu évêque d’Alexandrie en 412 après la mort de son oncle Théophile, Cyrille a dirigé cette Église pendant trente-deux ans avec une grande énergie. Il a été reconnu comme un défenseur fervent de la foi chrétienne orthodoxe et un polémiste efficace contre les hérésies de son temps, particulièrement celles liées à la nature du Christ.

Lorsque Nestorius a été élu patriarche de Constantinople en 428, une nouvelle controverse a éclaté, opposant les vues alexandrines à celles d’Antioche. Cyrille, représentant la tradition alexandrine qui insistait sur l’unité de la personne du Christ, a rapidement réagi contre les enseignements de Nestorius. Après avoir triomphé théologiquement sur son rival, Cyrille a œuvré pour parvenir à un compromis théologique avec les partisans de la tradition antiochienne, unifiant ainsi une partie de l’Église autour d’une doctrine commune.

Reconnu comme saint aussi bien en Orient qu’en Occident, Cyrille a été proclamé docteur de l’Église en 1882 par le Pape Léon XIII. Sa contribution théologique et son engagement pour l’unité de l’Église chrétienne ont marqué profondément la pensée et la pratique chrétienne à travers les siècles. Sa mémoire est célébrée le 27 juin, jour de sa mort en 444, et ses enseignements continuent d’influencer la théologie et la spiritualité chrétiennes contemporaines.

Recevez chaque jour notre newsletter !