Ermite, fondateur de l’ordre des Minimes (+ 1507)


Considéré par ses parents comme l’enfant d’un miracle accompli par le Poverello, saint François d’Assise, il en reçut le prénom. François Martotelli est né dans la villa de Paola en Calabre, d’où son nom.

Très jeune, il entre chez les Cordeliers (une branche de la famille franciscaine), où il se distingue rapidement par des grâces exceptionnelles, comme la capacité de se retrouver en deux endroits en même temps.

Après un pèlerinage, il se retire dans une grotte à quelque distance du couvent. D’autres solitaires le rejoignent : ils deviendront en 1460, l’Ordre des Minimes, religieux voués à l’humilité superlative.

François continue modestement ses humbles excentricités : on dit qu’il traversa le détroit de Messine en marchant sur la mer. Sur ordre du Pape Sixte IV, il se rend à Plessis-lès-Tours, au chevet du roi de France Louis XI. Après le décès du monarque, le fondateur va rester un quart de siècle à la cour de France. Affectionnément surnommé “le bonhomme” par le peuple qui le vénère, ce simple frère-laïc bénit inlassablement cierges et chapelets, tout en gouvernant à merveille la vie spirituelle des prêtres, évêques et rois.

Source nominis

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email