Suivez-nous

Actualité

Un schisme inévitable ?

Publié

le

Le schisme avec l’Église d’Allemagne, également connu sous le nom de crise de l’Église allemande, est un sujet qui a suscité beaucoup d’attention ces dernières années. Il s’agit d’une divergence d’opinions entre l’Église catholique romaine et l’Église d’Allemagne sur un certain nombre de questions importantes telles que la sexualité, la morale et la discipline ecclésiastique.

L’Église catholique en Allemagne est l’une des plus importantes d’Europe, avec plus de 23 millions de membre et l’une des plus riches ; elle reste l’un des plus gros contributeurs du Vatican avec l’Eglise américaine, le nœud du problème n’est-il pas là ?

Cependant, elle est confrontée à des défis considérables en termes de baisse de la pratique religieuse et de la perte de membres. Pour répondre à ces défis, l’Église allemande a entrepris une série de réformes qui ont suscité la controverse à l’échelle mondiale. En 2019, l’Église allemande a lancé un processus synodal pour discuter de quatre thèmes clés : le pouvoir dans l’Église, la sexualité, la formation et la vie des prêtres, et la place des femmes dans l’Église. Ces discussions ont abouti à des propositions de changement de discipline ecclésiastique, notamment en ce qui concerne la question des femmes diacres et la bénédiction des unions de même sexe.

Ces propositions ont suscité de grandes inquiétudes dans l’Église catholique:

En 2020, le préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a envoyé une lettre à l’Église allemande, affirmant que certaines de ses propositions étaient incompatibles avec la doctrine catholique. Le pape François a également exprimé sa préoccupation et a appelé à un dialogue ouvert et honnête entre l’Église allemande et le Vatican.

Malgré ces appels au dialogue, les tensions entre les deux parties ont continué à augmenter. En septembre 2021, le Vatican a publié une note officielle qui a déclaré que les évêques allemands ne pouvaient pas approuver des bénédictions de couples de même sexe. Cette note a été largement critiquée en Allemagne, certains y voyant une ingérence injustifiée dans les affaires de l’Église locale. En réponse, les évêques allemands ont publié une déclaration affirmant leur soutien à la bénédiction des couples de même sexe et leur engagement à poursuivre le processus synodal.

Cette situation a des implications importantes pour l’avenir de l’Église catholique.

De scandales en scandales l’Eglise d’Allemagne semble avancer tel un funambule au gré des fantaisies du modernisme en s’éloignant chaque jour davantage de la doctrine fondatrice de l’Eglise …jusqu’où ?

dernier exEMPLE EN DATE : un curé rappeur

Le scandale le plus choquant a été celui des abus sexuels commis par des prêtres sur des enfants et des adolescents. En 2018, un rapport a révélé que plus de 3 600 enfants avaient été abusés sexuellement par des membres du clergé catholique en Allemagne entre 1946 et 2014. Les victimes ont dénoncé le silence de l’Église face à ces abus et ont critiqué la lenteur de la réaction de l’institution religieuse pour mettre fin à ces crimes.

LIRE AUSSI  Comment sortir de la crise des vocations en France ?

L’Église en Allemagne a également été impliquée dans des scandales financiers. En 2019, il a été révélé que l’archidiocèse de Cologne avait dépensé des millions d’euros pour rénover et construire des propriétés haut de gamme, notamment une maison de luxe pour l’archevêque. Les fidèles ont été choqués de découvrir que l’argent de leurs dons avait été utilisé pour des dépenses extravagantes plutôt que pour des œuvres de charité et des actions sociales.

Ces scandales ont eu un impact profond sur l’Église en Allemagne. De nombreux fidèles ont perdu confiance dans l’institution religieuse, et certains ont choisi de quitter l’Église catholique. Les autorités de l’Église ont reconnu les torts commis et ont présenté des excuses, mais cela n’a pas suffi à calmer la colère et la frustration des victimes et de leurs familles.

L’Église en Allemagne a depuis pris des mesures pour faire face à ces scandales. Des enquêtes ont été ouvertes, des protocoles ont été mis en place pour prévenir les abus sexuels et les malversations financières, et des programmes de formation ont été organisés pour les membres du clergé sur la façon de traiter les cas d’abus.

Cependant, beaucoup considèrent que ces mesures ne vont pas assez loin et que l’Église en Allemagne doit faire plus pour répondre aux préoccupations des fidèles et rétablir la confiance dans l’institution religieuse.

Revenir à la sagesse de la Parole serait un préalable à toute réorganisation…

A LIRE AUSSI : L’Eglise allemande valide la bénédiction des mariages homosexuels

Print Friendly, PDF & Email

La Rédaction
redaction [@] tribunechretienne [.] com

Newsletter

Recevez chaque jour notre newsletter !

Publicité
Publicité

Les plus lus ces derniers jours

Soutenez la Tribune Chrétienne

La Tribune Chrétienne ne peut exister que grâce au soutien de ses lecteurs.

Chacun peut donner selon ses moyens et tous les dons, aussi modestes soient-ils, nous sont précieux.

Merci de votre geste.

 

Toute l'équipe de Tribune Chrétienne.

 

Tribune Chrétienne utilise des cookies pour améliorer voter expérience utilisateur.
Je refuse
J'accepte