La cathédrale Notre-Dame de Paris a retrouvé sa croix, apposée au sommet de sa flèche, ce mercredi. Elle a été montée dans les airs par une grue, peu après 15 heures, et installée au sommet de la flèche, dont la silhouette se dessine ces derniers jours à travers les échafaudages.

La pose de la croix intervient à deux jours d’une visite du président Emmanuel Macron, organisée un an jour pour jour avant la réouverture prévue au culte et à la visite de ce chef-d’œuvre de l’art gothique édifié entre les XIIe et XIVe siècles.

La flèche, identique à la précédente, conçue par l’architecte du XIXe siècle Eugène Viollet-le-Duc et qui s’était effondrée dans l’incendie de 2019, est devenue ces derniers temps le marqueur des progrès de la reconstruction. Elle « est remontée actuellement […] à partir des dessins de Viollet-Le-Duc. Il s’agit d’un assemblage de bois extrêmement savant, recouvert d’une feuille de plomb et surmonté, au sommet, d’une couronne, d’un coq et d’une croix, le tout s’élevant à 96 mètres », a détaillé l’Élysée mercredi matin.

Le coq, lui, n’était pas visible sur le dessus de la croix mercredi. Il « n’a pas encore été replacé », selon l’Élysée, qui a précisé qu’il « sera(it) béni » selon la tradition catholique « dans les jours qui viennent, au cours d’une cérémonie distincte de la visite » du chef de l’État vendredi. « C’est un coq nouveau », le « coq rescapé des flammes (ayant) vocation à être exposé » dans un futur musée.”

Print Friendly, PDF & Email


Je soutiens Tribune Chrétienne


Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email