Depuis 2000 ans

martyrs chrétiens sous Néron
martyrs chrétiens sous Néron

550 nouveaux martyrs du 21eme siècle

La “commission des nouveaux martyrs – Témoignages de la Foi ” au Vatican a informé ce lundi 13 novembre qu’elle enquête actuellement sur plus de 550 cas de personnes ayant donné leur vie pour la cause du Christ depuis l’an 2000.

Les victimes des attentats de Pâques au Sri Lanka en 2019, les religieuses Luisa Dall’Orto et Maria De Coppi, assassinées en Haïti et au Mozambique respectivement, ainsi que les meurtres des prêtres Andrea Santoro en Turquie et Jacques Hamel en France, sont quelques exemples. de possibles “nouveaux martyrs” au cours des 25 dernières années.

Un aspect important de cette commission est qu’elle est ouverte à l’enquête non seulement sur les cas de l’Église catholique, mais aussi sur ceux des autres églises chrétiennes, dans le cadre de ce qu’on appelle « l’œcuménisme du sang”.

L’exemple le plus marquant de ces derniers pourrait être le cas des 21 chrétiens non catholiques décapités en Libye par l’État islamique (ISIS) en 2015.

Les membres de la nouvelle commission, qui opère sous l’autorité du Dicastère pour les Causes des Saints, institué par le pape François le 3 juillet 2023 et qui s’inscrit dans le cadre de la prochaine célébration du Jubilé de 2025, se sont réunis à Rome le 9 novembre dernier.

Un communiqué publié par ledit dicastère ce lundi indique que « la reconnaissance des victimes chrétiennes et de l’offrande de la vie de la part de laïcs, de pasteurs, de religieuses et de religieux s’appuiera sur les efforts déjà déployés par l’agence. vaticane Fides et d’autres agences, mais aussi sur de nouvelles recherches, aidées par les évêques, les congrégations religieuses et par ceux qui veillent à la mémoire de ces chrétiens”.

“Actuellement, plus de 550 témoignages sont connus des circonstances de la mort et de leur service à l’Église et au peuple de Dieu. Un site web a été développé pour accompagner le travail de la Commission et fournir des informations essentielles”, ajoute le textes.

Après avoir souligné l’importance de la contribution des fidèles du Moyen-Orient, d’Asie et des Églises catholiques orientales, le communiqué indique que le dicastère a doté la commission « des instruments nécessaires pour mener à bien sa mission, en lui attribuant des ressources humaines et techniques”.

Ces nouveaux martyrs, concluent le texte, « constituant une lueur d’espoir et une voix humble mais éloquente qui réclame le bien suprême de la vie, l’unité de la famille humaine et la force pacifique des chrétiens ».

Source aci

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :