Depuis 2000 ans

Brigitte Bardot parle de Noël, de sa foi et de ses critiques acerbes envers le Pape François…

capture écran film " Le Mépris"

Dans une entrevue à Valeurs Actuelles, Brigitte Bardot a partagé des détails sur son état de santé, attribuant son “petit coup” de fatigue à la canicule estivale.

L’icône du cinéma français revient sur la signification de Noël, déclarant que c’est “la plus sacrée des fêtes chrétiennes, la naissance de Jésus Christ, la naissance d’une religion, la naissance du catholicisme.”

Cependant, elle exprime son regret face à “la débauche de luxe et le tralala impudique du commerce qui entoure cet événement.”

Elle affirme catégoriquement : “Moi, je célèbrerai Noël en famille avec mes animaux.”

Évoquant la Sainte Vierge, elle partage : “Elle m’a beaucoup protégée dans ma vie, sinon je ne serais plus là.” Elle confie avoir une affection particulière pour Saint François d’Assise, qu’elle considère comme son “guide, son phare et son courage.”

Brigitte Bardot révèle avoir reçu une éducation religieuse complète, incluant la première communion, la communion solennelle, la confirmation, et des cours de catéchisme. Elle souligne que sa famille assistait à la messe tous les dimanches. Elle a même aménagé un “petit sanctuaire” dans sa résidence de Notre Dame de La Garrigue, orné d’images pieuses et de statues.

Cependant, elle se montre très critique envers le Pape François, le qualifiant de “Branquignol” et le comparant à un “représentant du diable.” Elle estime qu’il ne se soucie pas suffisamment des chrétiens d’Orient.

Concernant l’identité chrétienne de la France, Brigitte Bardot soutient que les racines chrétiennes du pays devraient être inscrites dans la constitution et considérées comme plus importantes que la question de l’IVG.

Recevez chaque jour notre newsletter !