Depuis 2000 ans

Chrétiens en secret en Libye

On comptabilise un peu moins de 35.000 chrétiens en Libye, soit seulement 0,5 % des 6,7 millions d’habitants d’un pays majoritairement musulman.

Être chrétien, c’est vivre une vie secrète de foi. Les convertis qui quittent l’Islam pour suivre Le Christ font face à une immense pression de la part de leur famille ; tout est mis en place pour qu’ils renoncent à leur foi. Ils sont systématiquement marginalisés et peuvent se retrouver sans abri, sans emploi et seuls.

Témoigner de l’Evangile et de sa foi peut entraîner une arrestation et même une punition violente. Les lois ne sont pas appliquées de manière uniforme sur le territoire libyen et les enlèvements et les exécutions représentent une menace permanente.

Les femmes, elles, sont isolées et vivent sous un contrôle familial strict, ce qui rend extrêmement difficile la conversion de l’islam au christianisme.Si une tentative de conversion est découverte, elles peuvent faire face à une assignation à résidence, à une agression sexuelle, à un mariage forcé et même à ce qu’on appelle un “crime d’honneur”.

Lorsqu’un homme se convertit, il s’expose à la violence physique, au harcèlement moral et même au rejet total de sa famille.

Souvenons-nous du massacre de 2015 : la décapitation de 21 Coptes égyptiens.

L’état islamique avait revendiqué :

« Un message signé avec le sang à la nation de la croix au peuple de la croix fidèle à l’Eglise égyptienne ennemie ».

A VOIR :

emission eglise du monde chaine KTO

Recevez chaque jour notre newsletter !