Depuis 2000 ans

Deux religieuses missionnaires, exemples contemporains du martyre

Le 24 mars, jour où Saint Oscar Romero a été tué en 1980 au Salvador, est la Journée des missionnaires martyrs. C’est l’occasion de rendre hommage à deux religieuses missionnaires, sœur Luisa Dell’Orto et sœur Maria De Coppi, qui ont perdu la vie en Haïti en juin et au Mozambique en septembre, respectivement. Leurs vies exemplaires et leur dévouement sont le symbole de cette journée, qui vise à soutenir les missionnaires qui risquent leur vie pour leur foi.

Ces deux missionnaires ont été assassinées alors qu’elles étaient au service de Dieu et des personnes qu’elles servaient.

Leur décès violent et leur engagement absolu pour leur mission en font des exemples à suivre pour tous ceux qui ont choisi la voie de la mission.

Selon le rapport annuel de l’Agence Fides, dix-huit missionnaires ont été tués en 2022, dont neuf en Afrique, huit en Amérique latine et un en Asie. Cette Journée des missionnaires martyrs est donc d’une grande importance pour sensibiliser les gens à la cause des missionnaires et à leur sacrifice.

Cette journée a été instituée en 1993 par le Mouvement de la jeunesse missionnaire des Œuvres pontificales missionnaires. Cette année, elle est placée sous le thème «Vous serez mes témoins», qui rappelle aux croyants leur rôle de témoins de la foi chrétienne dans le monde.

Les religieuses Luisa Dell’Orto et Maria De Coppi ont donné leur vie pour leur mission, mais elles ont également laissé un héritage précieux à ceux qui ont travaillé avec elles et ont été touchés par leur dévouement. La Journée des missionnaires martyrs est l’occasion de se souvenir de leur sacrifice et de rendre hommage à tous les missionnaires qui risquent leur vie pour leur foi.

Recevez chaque jour notre newsletter !