Tribune Chrétienne

Depuis 2000 ans

[ REPONSE AU PERE AMAR ]

“Cher Père Amar,

Je viens d’écouter votre intervention sur le site Tribune Chrétienne du 20 mars 2023 où vous déclarez ne pas comprendre les prêtres de la Fssp qui refusent de célébrer la messe chrismale avec leur évêque au moment de Pâques. https://tribunechretienne.fr/comment-cheminer-cote-a-cote-avec-la-fraternite-saint-pierre-qui-est-restee-fidele-au-pape/

Pour ma part je ne comprends pas que vous ne compreniez pas. En dehors de toutes questions théologiques sur le sujet, je tiens à vous faire part de ma réaction à votre intervention.

En liminaire rappelez-vous la situation actuelle. Le motu proprio Traditionis Custodes affirme que la messe réformée est « l’unique expression de la lex orandi du Rite romain » ; à sa suite la lettre aux évêques du Saint Père souligne que la mission est de « travailler pour qu’on revienne à une forme de célébration unitaire », en observant que « ceux qui sont enracinés dans la forme de célébration précédente (…) ont besoin de temps pour revenir au Rite Romain promulgué par les saints Paul VI et Jean-Paul II » ; enfin Mgr Roche rappelle à qui veut l’entendre que l’objectif du texte est bien d’organiser l’arrêt progressif du rite préconciliaire. Après tout cela, n’est ce pas une grande naïveté de votre part de croire que célébrer la messe avec son évêque, même une seule fois dans l’année, changera quoi que ce soit à l’objectif clairement annoncé d’arriver à une seule et unique forme de liturgie romaine ?

Et puis, célébrer la messe dans la forme ordinaire obligerait les prêtres de la Fssp à donner la communion dans la main aux fidèles qui le souhaiteraient. Est-ce bien respecter les prêtres de la Fraternité de leur imposer ce qui est un scandale à leurs yeux, et le fruit, je vous le rappelle, d’une désobéissance à la volonté de l’Eglise ?

Et puis, si une, pourquoi pas deux et trois ? En effet, après avoir célébré « une seule » messe comme vous le soulignez, qu’est ce qui justifierait qu’on ne leur demande pas d’en célébrer d’autres pour diverses raisons ? Ce qui serait cohérent.

Et puis, je vous trouve un peu gonflé de faire reposer sur les épaules des prêtres de la Fraternité, la cause du blocage. A vous entendre, le nœud du problème serait leur rigidité alors qu’eux comme nous laïcs, devons encore aujourd’hui supporter le mépris, les mesures vexatoires et les attaques d’un certain nombre de nos Pasteurs mitrés allant même jusqu’à interdire notre présence dans les feuilles paroissiales quand l’église est partagée par les deux communautés …

Vous soulignez aussi que les papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont demandé qu’un effort soit réalisé en faveur d’une messe chrismale réunissant tout le monde ; reconnaissez que notre Saint Père actuel a fait fi lui-même des désirs de ses prédécesseurs en supprimant tout ce qu’ils avaient réalisé pour arriver à la paix liturgique sans attendre d’ailleurs que le dernier soit retourné à la maison du Père pour détricoter ce qu’il avait construit….

D’après vous la sévérité du pape François pourrait se comprendre par ce refus de célébrer la messe chrismale. Expliquez-moi alors pourquoi tous les prêtres diocésains qui le font déjà se voient désormais restreints à outrance dans leur droit de célébrer la messe traditionnelle ?

Enfin, quelles places dans notre monde chrétien, demandez-vous, pour tous les prêtres de la Fssp et autres instituts attachés à la messe traditionnelle ? Bonne question car ils n’attendent que ça que leurs évêques les sollicitent pour aller visiter les prisons, les malades dans les hôpitaux, les aumôneries diverses et variées, pour aller célébrer la messe dans des paroisses retirées dépourvues de prêtres. Mais ça, on ne leur demande surtout pas.

Voilà ce que je tenais à vous écrire après avoir écouté vos paroles sur la responsabilité de vos anciens confrères de la Fssp qui eux, n’ont pas rallumé la guerre liturgique qu’avait éteinte les papes Jean-Paul II et Benoît XVI. A Rome comme dans les évêchés, on devrait enfin se dire que messe de Paul VI ou de St Pie V, le salut des âmes est la loi suprême !

Eric B à Arés.”

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :