Chers lecteurs, chères lectrices de Tribune Chrétienne,

Au lendemain de ce jour de Pâques où nous avons célébré la Résurrection du Christ, cette victoire remportée sur le Mal, comment ne pas s’indigner devant la tiédeur voire le renoncement de certains chrétiens qui ne témoignent pas de cette Gloire absolue ?

Sous couvert de relativisme ou de ” discrétion” beaucoup minorent la Grandeur de Jésus Christ. Le risque d’une foi qui serait trop ostentatoire est souvent l’excuse évoquée pour tout et par beaucoup. Assurément certains veulent vivre une foi voilée, une foi de “seconde zone” où l’effort pour Dieu est remplacé par une attention uniquement tournée vers soi-même. L’atonie de la foi ne peut mener qu’à l’oubli du souvenir de la grâce que nous avons reçu.

Alors comment ne pas s’indigner quand des associations dites catholiques oublient sciemment (ou pas) d’évoquer cette Résurrection sur leurs sites internet, dans toutes leurs communications off-line et on-line ?

Nous avions exprimé notre stupeur qu’à Noël aucune association ne fasse référence à la naissance du Christ, là c’est bis repetita, une fois de plus nous sommes consternés que ni le Secours Catholique, ni les Apprentis d’Auteuil, ni la Société Saint Vincent de Paul pour ne prendre que ceux-là, n’affichent la fête de Pâques.

Voici les captures d’écran des sites internet le jour de Pâques:

De quelle spiritualité parle t-on ? de quelle fraternité parle t-on ? de quel ” vivre ensemble” parle t-on ? Dieu leur est-il devenu étranger ?

Ce qui nous choque n’est pas seulement qu’ils ne fassent pas référence au Seigneur même si cela est une liberté donnée par Dieu Lui-même. Ce qui nous choque le plus, nous attriste et nous indigne , c’est que ces associations utilisent la sémantique catholique uniquement pour justifier des campagnes de bénévolat et des appels aux dons toujours plus importants. Dans ces seules situations, elles se réfèrent aux valeurs chrétiennes et mettent en scène des personnages faisant référence aux Evangiles.

Être Chrétien ce n’est pas ” un peu de sentimentalité, ou un peu de spiritualité de sentiment de bien-être intérieur. La religion est une confession claire de toute votre personne, de tout votre être, pour vous donner en sacrifice à Dieu et pour les autres. C’est notre religion chrétienne.”

(Cardinal Muller)

Sont-ils donc des Chrétiens à temps partiel, des Chrétiens de façade ?

Ils vont jusqu’à justifier leur absence de référence au Christ : tous évoquent un témoignage à travers leurs actions, oui en cela ils ont raison, mais aucune de ces associations ne pose la foi comme le moteur de leurs efforts.

Certains évoquent la peur d’une ” religion identitaire” mais comment le message catholique pourrait-il être identitaire puisque c’est une vérité universelle ?

D’autres indiquent que la majorité des accueillis étant des musulmans, ils préfèrent ” ne pas choquer”, mais être chrétien est-ce un gros mot ? Témoigner du Christ ne serait-ce pas leur faire entendre une douce parole qui, pour certains, éveillerait un désir de conversion… ?

Au lieu de se taire devant des accueillis qui en adorent un autre… Respectons-les bien sûr, mais surtout témoignons ! Montrons-leur qu’il n’y a pas de Charité sans le Christ, qu’il n’y a pas de fraternité sans le Christ, qu’il n’y a pas de solidarité sans le Christ.

Sauver une âme est-ce moins précieux que de donner une soupe, un logement ou que d’apprendre à respecter la nature ? Comment adorer la Création sans adorer le Créateur ?

Comment témoigner uniquement par soi-même, à travers une solidarité et une fraternité définies par les règles de ce monde à la manière des associations 100% laïques et athées qui souvent politisent leur bénévolat.

Avoir pour objectif un monde sans pauvreté, un monde sans mal, un monde sans maladie, sans injustice où tout le monde est bien logé et bien nourri , c’est oublié que ce “paradis terrestre” ne peut se réaliser sans Dieu. Faire croire que l’homme est le seul maître de son destin et de celui de ses frères, n’est qu’une illusion d’athée.

Cet héritage intellectuel du siècle des Lumières, cette idéologie laisse à penser que l’Homme peut s’affranchir de son Créateur. La prière devient marginale, ce dialogue avec Dieu devient inutile car non palpable matériellement…

Le siècle des Lumières a donné cette arrogance à l’homme, celle de croire qu’il est son propre Alpha et son Oméga, et le progrès technique l’a confortée en cela, mais il ne peut y avoir aucune transformation du monde sans la conversion des cœurs, et c’est celle-ci qui définit ce qu’est la vraie fraternité, dans le partage d’une spiritualité propre aux ” hommes de bonne volonté”. ( hominibus bonae voluntatis).

Cette laïcité affichée que s’imposent ces associations est une soumission et une collusion avec l’idéologie du monde moderne

Chers amis, ne faites pas croire à ces populations que le seul bien-être matériel est la source du bonheur, ayez plus d’ambition…. N’ayez pas peur !

Un ventre plein ou un logement sans le Christ est vide de sens, alors, arrêtez d’imiter la sémantique, les visuels et les faux sourires de ce monde, adoptez un témoignage qui va au-delà, parlez de notre Seigneur et vivez de la véritable Espérance!

Lors de sa bénédiction après la prière du Regina Coeli le premier lundi de Pâques, le Pape François a rappelé que “la joie, lorsqu’elle est partagée, s’accroît. Partageons la joie du Ressuscité et que la Vierge Marie, qui s’est réjouie de son Fils ressuscité à Pâques, nous aide à être ses témoins joyeux”.

Comment partagez-vous cette joie ? comment en êtes-vous témoin ?

Votre ” vivre ensemble” sonne creux si il n’y a pas de référence au Seigneur .Ce n’est pas incompatible avec votre mission c’est juste complémentaire et essentiel.Donnez à vos accueillis et à vos bénévoles l’opportunité de s’intéresser à Dieu, non par intérêt, mais par Amour.

Resurrexit sicut dixit, Alléluia !

Il est vraiment ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email