La situation actuelle dans le quartier arménien de Jérusalem suscite de graves préoccupations, nécessitant une action immédiate pour protéger le précieux patrimoine culturel et les droits de la communauté arménienne en Terre Sainte. Les récents actes de destruction perpétrés par des bulldozers dans le Jardin des Vaches, au cœur du quartier arménien, ne sont pas seulement une atteinte au tissu local, mais également une attaque contre l’héritage culturel mondial.

La démolition de ce lieu chargé de plusieurs siècles d’histoire, ainsi que l’utilisation de la force contre ceux qui le défendent, ont provoqué un choc profond. Le quartier arménien est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO dans la vieille ville de Jérusalem, ce qui nécessite une enquête approfondie et immédiate sur les motivations derrière cet acte grave, d’autant plus que la région est plongée dans un conflit majeur. Il est impératif que les droits de la communauté arménienne soient reconnus et défendus avec détermination.

Le quartier arménien, qui représente 1/6 de la vieille ville, est habité par les Arméniens depuis le IVe siècle, lorsque les pèlerinages chrétiens ont débuté à Jérusalem, ajoutant ainsi à sa riche histoire et à sa culture.

La préservation de ce patrimoine n’est pas seulement d’importance locale, mais revêt une signification mondiale, contribuant à l’histoire collective de l’humanité. Il est crucial de mener une enquête approfondie sur les motivations derrière cette démolition illégale et de reconnaître le lien légitime des Arméniens avec cette partie inestimable de l’histoire.

crédit photo Jerusalemstory

La situation actuelle en jeu

Le 4 novembre 2023, les résidents arméniens ont organisé une protestation pacifique contre les constructions illégales dans leur quartier. Les tensions ont monté lorsque des colons armés sont arrivés, ce qui a nécessité l’intervention de la police. Le lendemain, Xana Gardens Ltd, liée à un accord controversé, est apparue avec Danny Rothman (alias Danny Rubenstein), propriétaire australien de Xana Gardens Ltd, et aurait demandé l’expulsion des Arméniens.

Il est rapporté que Rothman avait l’intention d’acheter 13 % du quartier arménien pour y construire un hôtel de luxe, mettant ainsi en danger de nombreux foyers arméniens. Cependant, après un examen minutieux par la communauté arménienne de Jérusalem, le clergé et des avocats arméniens aux États-Unis, l’accord a été jugé plein d’incohérences et déclaré invalide à l’été 2023.

La présence de colons armés dans le quartier arménien, qui est la propriété du Patriarcat arménien, a intensifié les tensions entre la communauté arménienne locale de Jérusalem et Xana Gardens Ltd. Malgré l’annulation du bail par le Patriarcat arménien le 26 octobre 2023, Xana Gardens Ltd a adopté des tactiques agressives, notamment la destruction de biens, le recrutement d’agents armés et d’autres provocations, entraînant récemment des destructions généralisées dans le quartier, y compris la démolition d’un mur en pierre. Déjà, cinq membres de la communauté arménienne ont été arrêtés et assignés à résidence.

Ce conflit menace la présence physique et spirituelle du Patriarcat arménien et de la communauté arménienne de Jérusalem, l’une des plus anciennes communautés de Terre Sainte. Ne pas prendre de telles mesures aura des conséquences graves pour la communauté arménienne assiégée de Jérusalem, qui est au bord de l’extinction.

Source armenianweekly.com

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email