Depuis 2000 ans

La cathédrale de Syracuse : la première église chrétienne d’Occident.

Au cœur de la pittoresque Syracuse, en Italie, trône la Cathédrale métropolitaine de la Nativité-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie, également connue sous le nom de la cathédrale de Syracuse. Cet édifice imposant incarne à la fois l’héritage religieux et architectural de la région, racontant l’histoire de cette ville côtière italienne.

L’emplacement de la cathédrale est remarquable, perché sur la partie la plus élevée de l’île d’Ortygie. Mais ce qui rend ce lieu encore plus spécial, c’est son histoire ancienne.

Avant d’être une église catholique romaine, cet endroit était le site du principal temple dorique de la polis grecque de Syrakousai, dédié à Athéna (Minerve).

Avec l’arrivée du christianisme, le temple fut transformé en église, devenant ainsi la première église chrétienne d’Occident et abritant la première communauté chrétienne d’Europe.

Chapelle Sainte Lucie

Pendant les diverses époques qui ont marqué l’histoire de Syracuse, de l’Antiquité grecque à l’ère romaine, puis à la période byzantine, la cathédrale a subi de multiples transformations. Sous les Byzantins, son style architectural a été influencé par l’art religieux de l’époque.

Plus tard, lors de la conquête musulmane de Syracuse en 878, la cathédrale a été transformée en mosquée. Cependant, avec l’arrivée des Normands en 1086, Syracuse a retrouvé le christianisme, et la cathédrale est redevenue une église catholique. À cette époque, sa façade majestueuse a été ajoutée.

La cathédrale de Syracuse devint alors la deuxième église dédiée au Christ après celle d’Antioche et la première église chrétienne d’Occident.

La cathédrale a connu son lot de défis, notamment lors du violent tremblement de terre de 1693, qui a dévasté une grande partie de la Sicile orientale, mais la cathédrale est restée debout. Sa façade normande a été détruite, mais son intérieur a été préservé, y compris les colonnes du temple grec.

Sous le règne espagnol, la cathédrale a été reconstruite dans un style baroque, mais elle conserve encore de nombreux éléments témoignant de ses différentes périodes historiques.

L’extérieur de la cathédrale présente une façade complexe de style baroque et rococo, avec des éléments architecturaux remarquables, notamment des colonnes corinthiennes et des statues de martyrs liés à l’histoire de la foi à Syracuse.

Sainte Lucie, la patronne de la ville, occupe une place d’honneur parmi ces statues extérieures.

À l’intérieur, la cathédrale révèle des éléments fascinants de son passé, notamment les colonnes doriques du temple grec, qui sont encore visibles à ce jour. Le chœur et le maître-autel arborent un style baroque, et l’autel lui-même est en fait l’architrave du temple grec d’origine, qui a survécu au tremblement de terre.

La cathédrale abrite également plusieurs chapelles dédiées à des saints et des événements religieux importants, dont le baptême de Jésus et le martyre de sainte Lucie.

Recevez chaque jour notre newsletter !