Sale temps pour les tradis aux US…! La mise à disposition de documents n’a été faite que pour le Comité judiciaire de la Chambre des représentants. Le FBI a demandé au comité de ne pas diffuser les documents sans consulter préalablement le bureau.

Ces documents internes liés à une note divulguée par le bureau recommandaient d’enquêter sur les adeptes de la messe latine traditionnelle.

Cette note, datée du 23 janvier, provenait du bureau du FBI à Richmond et prétendait que des extrémistes violents motivés par des considérations raciales ou ethniques pourraient se montrer davantage intéressés par “l’idéologie catholique traditionnaliste radicale” dans les 12 à 24 prochains mois “en préparation du prochain cycle électoral général.”

Lorsque la note décrivant le ciblage des catholiques a été divulguée en février, les évêques américains et de nombreux membres de la communauté catholique ont réagi avec indignation. En février, 20 procureurs généraux d’État ont signé une lettre adressée à l’Attorney General des États-Unis, Merrick Garland, condamnant la note du FBI.

Malgré les révélations initiales, le Comité judiciaire de la Chambre affirme que les documents partagés par le FBI ont soit été fortement censurés pour exclure des informations critiques, soit le bureau n’a pas produit les documents demandés conformément à l’assignation à comparaître.

Le représentant Jordan a écrit une lettre récente à Christopher Wray en affirmant que le comité croit qu’il existe des communications supplémentaires entre le FBI et le diocèse de Richmond, au-delà de ce qui a déjà été transmis. Cependant, le FBI affirme ne pas être au courant de tels documents.

Source cna

Print Friendly, PDF & Email


Je soutiens Tribune Chrétienne


Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email