Ce jeudi 25 mai, à Paris, des leaders religieux chrétiens, musulmans, juifs et bouddhistes vont s’enchaîner au cœur de Paris. Ils se sont réunis pour une cause commune : demander la suspension des projets pétroliers jugés “mortifères” de TotalEnergies en Ouganda et en Tanzanie. Parmi ces personnalités Monseigneur Marc Stenger*, ancien évêque de Troyes et Le Père jésuite Marcel Rémon, directeur du Centre de Recherche et d’Action Sociales (CERAS) et de la Revue Projet s’est également enchaîné sur le lieu public.

Les participants ont choisi de s’enchaîner à la Passerelle Léopold-Sédar-Senghor, qui enjambe la Seine.

Leur blocage pour un temps de 1443 secondes afin de symboliser les 1443 kilomètres du futur oléoduc.

Cette initiative est coordonnée par GreenFaith, une organisation non gouvernementale interreligieuse qui s’engage à bâtir un mouvement populaire et multiconfessionnel pour promouvoir la justice climatique.

“Alors que Total fait un choix destructeur, nous, en tant que croyants, posons un acte d’amour envers la terre, les populations et l’humanité. Le symbole de l’enchaînement représente simplement un acte d’amour et de fidélité envers la terre qui nous est confiée.”

Monseigneur Stenger occupe actuellement le poste de co-président de Pax Christi International, en charge des questions environnementales. En s’opposant à ces projets en Ouganda et en Tanzanie, il contribue à entraver le développement économique de ces pays. Or, le développement économique permet de réduire la mortalité, qui demeure encore élevée dans ces régions… Cependant, cela ne l’empêche pas de tenir des propos discutables :

“Quand j’ai réalisé que l’écologie était une lutte en faveur de l’humanité, cela est devenu extrêmement important”, confie l’évêque émérite.

“Je me suis alors rendu compte que notre rôle en tant qu’êtres humains, croyants et chrétiens, dans mon cas en tant qu’homme d’Église, était de mener ce combat pour l’humanité et pour la vie.”

*Le 24 novembre 2020, Monseigneur Marc Stenger est victime d’un AVC. Le 28 décembre 2020, le pape François accepte la démission de la charge pastorale d’évêque de Troyes que lui a présentée Marc Stenger pour raison de santé.

Print Friendly, PDF & Email


Je soutiens Tribune Chrétienne


Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email