Ebrahim Firouzi a été initialement arrêté en 2011 pour son “implication” dans une « église de maison », en possession de Bibles et faisant la “promotion” du christianisme.  Après avoir passé plus de six ans en prison, Ebrahim a été libéré en octobre 2019. Il a ensuite été exilé pendant deux ans dans la province du Sistan-Baloutchestan, une région reculée d’Iran située à environ 1 600 kilomètres de son domicile près de Téhéran.

Des sources affirment que le corps d’Ebrahim a été découvert dans son appartement par son frère après plusieurs jours sans nouvelles de sa part.Sa famille a déclaré lors des funérailles qu’il était décédé d’une crise cardiaque le 20 février.


Les Chrétiens d’Iran sont régulièrement contrôlés et persécutés pour leu foi.. rappelons qu’ils possèdent une identité linguistique et culturelle spécifique, composée principalement de non persophones, appartenant à des groupes ethniquement minoritaires tels que les Arméniens et les Assyro-chaldéens.

Concentrée principalement à Téhéran et dans la région d’Ispahan, la communauté chrétienne e a progressivement migré des campagnes vers les villes pour trouver un certain anonymat et un sentiment de sécurité. Estimée à près de 200 000 personnes, la communauté chrétienne d’Iran a des racines dans l’évangélisation remontant au IIe siècle de notre ère, avec des missionnaires arrivant en Perse pendant la dynastie des Parthes Arsacides.

Les chrétiens d’Iran ont eu à faire face à des persécutions en raison de leur religion et de leur loyauté présumée envers l’empire romain, ce qui les a poussés à adopter des positions théologiques distinctes pour marquer leur indépendance.

Ils bénéficient d’un statut de « dhimmi », mais dans la pratique, ils subissent de nombreuses injustices et discriminations, notamment dans le domaine de l’éducation, de l’emploi et des droits sociaux.

Malgré des avancées législatives telles que la représentation parlementaire accordée aux chrétiens en 1984, la situation reste difficile. La diaspora chrétienne iranienne est importante, avec de nombreux chrétiens émigrant vers l’Occident pour des opportunités économiques et sociales.

Print Friendly, PDF & Email



Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email