Depuis 2000 ans

Plus de 365 millions de chrétiens confrontés à l’oppression et aux persécutions

DR

L’ONG Portes Ouvertes a publié son Index des Persécutions des Chrétiens 2023, révélant des chiffres alarmants concernant la persécution des chrétiens à travers le monde. Le rapport indique que plus de 365 millions de chrétiens sont actuellement victimes de niveaux élevés de persécution et de discrimination en raison de leur foi. Ce chiffre alarmant signifie qu’environ un chrétien sur sept dans le monde est touché par ces persécutions.

Le Nigeria, en particulier, fait face à une situation critique, avec une montée en flèche des actes de violence à l’encontre des chrétiens. Le pays d’Afrique de l’Ouest représente à lui seul 82 % des chrétiens tués en raison de leur foi. Entre le 1er octobre 2022 et le 30 septembre 2023, 4 118 chrétiens ont été tués au Nigeria, bien au-dessus des chiffres enregistrés dans d’autres pays, tels que le Congo, l’Inde, l’Ouganda, la Birmanie et le Burkina Faso.

Le rapport révèle également que le Nigeria est en troisième position pour le nombre d’églises “ciblées”, c’est-à-dire fermées ou détruites par les autorités, et en tête du classement pour le nombre de chrétiens kidnappés, avec 3 300 enlèvements sur un total de 3 906. Les enlèvements ciblent souvent des jeunes filles mariées converties de force à l’islam et des responsables d’Églises, dans le but d’obtenir des rançons conséquentes.

La situation s’est particulièrement aggravée à Noël, lorsque près de 200 chrétiens ont été massacrés dans l’État du Plateau, au Nigeria. Cette attaque a également entraîné l’incendie de huit églises et forcé des milliers de personnes à quitter la région. Les groupes djihadistes du Sahel recrutent de nouvelles recrues parmi l’ethnie peule, musulmane et nomade, en raison de la pauvreté causée par le changement climatique. Bien que les chrétiens ne soient pas les seules cibles, ils sont particulièrement vulnérables à ces attaques.

Visuel Portes Ouvertes portesouvertes.fr – Les persécutions des chrétiens à travers le monde

Malgré une légère baisse du nombre de chrétiens tués au Nigeria cette année, l’ONG souligne que la situation reste alarmante. Les normes de sécurité mises en place pour les élections ont permis de réduire temporairement la violence, mais celle-ci a rapidement repris après les élections. Les populations locales se sentent souvent abandonnées par l’Occident, et avec une population de 200 millions d’habitants, une crise sécuritaire au Nigeria pourrait entraîner une nouvelle crise migratoire vers l’Europe.

Outre le Nigeria, le rapport met en évidence une forte augmentation du nombre de fermetures d’églises dans le monde, dépassant les 14 000, dont près de 10 000 en Chine, en raison de la politique de “sinisation” du christianisme par le régime.

L’Index 2023 indique que les chrétiens font face à des persécutions “très fortes” dans 78 pays, soit deux de plus que l’année précédente. Les pays les plus dangereux pour les chrétiens incluent la Corée du Nord, la Somalie, la Libye, l’Érythrée, le Yémen, le Pakistan, le Soudan, l’Iran et l’Afghanistan.

Enfin, le rapport met en garde contre la diminution de la présence chrétienne au Moyen-Orient et au Maghreb, où les chrétiens se sentent de moins en moins chez eux en raison de la montée des accusations de blasphème en Irak et d’un nouvel exode en Syrie.

L’Index de Persécution des Chrétiens est élaboré chaque année depuis 1993 par Portes Ouvertes, et il distingue les pays où les chrétiens subissent des persécutions graves à cause de leur foi. Les données sont collectées sur le terrain et classifiées en actions dites “marteau” (violence physique) et “étau” (oppression et restrictions dans la vie quotidienne). Bien que créé par une organisation chrétienne, cet indice est également utilisé par des institutions et des médias pour suivre la situation des chrétiens dans le monde.

Recevez chaque jour notre newsletter !