Depuis 2000 ans

[ Royaume Uni] La Ministre de l’intérieur contraint d’affirmer que la prière silencieuse n’est pas Illégale !

Dans un épisode révélateur de l’état de déliquescence spirituelle et idéologique de l’Europe, le Ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni, Suella Braverman, a été contraint de publier une déclaration affirmant que la prière silencieuse n’est pas illégale. Cet acte, en apparence banal, soulève de profondes questions sur la direction que prend notre société.

Au cours des derniers mois, l’Europe a été le théâtre d’une série de controverses absurdes liées à la liberté de pensée. Trois personnes ont été poursuivies pour avoir pratiqué la prière silencieuse près de centres d’avortement en Angleterre. Les tribunaux ont été amenés à statuer sur la légalité de cet acte pieux, et c’est le Ministre de l’Intérieur lui-même qui a dû intervenir pour rappeler que prier en silence n’est pas un crime.

Le simple fait que le Ministre de l’Intérieur ait dû faire une telle déclaration est révélateur du malaise profond qui règne en Europe.

La foi chrétienne qui fut autrefois au cœur de notre culture, est maintenant si fragilisée que nous devons rappeler aux citoyens que la prière silencieuse n’est pas une menace pour la société.

Les déclarations de Suella Braverman ont été motivées par une série d’incidents où les agents de police se sont retrouvés impliqués dans des questions politiquement délicates, compromettant ainsi la confiance du public. Cette situation alarmante a poussé le Ministre de l’Intérieur à rappeler aux autorités policières l’importance de rester impartiales.

Pire encore, cette controverse survient à un moment où le gouvernement écossais envisage la mise en place d’une politique de “zone tampon” qui interdirait toute manifestation en faveur de la vie des non-nés ou même la prière silencieuse à proximité des cliniques d’avortement.

Le constat est clair : l’Europe fait face à une crise de foi et idéologique profonde. Le simple fait que nous ayons besoin de rappeler aux citoyens que la prière n’est pas un acte illégal est le signe que quelque chose ne tourne pas rond. Il est temps de réfléchir sérieusement à la direction que prend notre société et de réaffirmer les valeurs qui étaient autrefois le fondement de notre civilisation.

Source aciprensa

Recevez chaque jour notre newsletter !