Depuis 2000 ans

Saint Tanguy

Abbé en Bretagne (date ?)

À quelle époque il a vécu, personne ne peut le préciser avec certitude. Les actes qu’il a accomplis, seules les légendes peuvent en faire mention. Toutefois, il est indubitable qu’il a rapidement suscité un culte populaire à l’abbaye de Saint Matthieu, située au Conquet, à la pointe océane du Finistère. Les statues dédiées à son honneur abondent tant dans le Finistère que dans le Léon.

Il convient également de déterminer l’abbaye de Saint-Matthieu, également connue sous les noms de Saint-Mathieu ou Saint-Mahé de Fine-Terre (Loc Mazé Pen-ar-Bed ou Fin ar Bed) ou de Fine-Poterne.

Selon la légende, il aurait été le fils d’un seigneur de Tremazan, qui a laissé sa sœur Haude au pays alors qu’il partait à la cour pour y recevoir son éducation.

À son retour, sa belle-mère aurait accusé Haude de déshonorer la famille. Tanguy aurait alors commis l’irréparable en la tuant, mais la victime aurait miraculeusement repris la vie et serait rentrée chez elle pour demander les sacrements. Profondément horrifié, Tanguy se serait repenti de manière sévère et aurait entrepris une formation monastique sous la direction de l’évêque saint Pol de Léon, avant de fonder sa propre abbaye.

Le souvenir de Saint Tanguy et de Sainte Haude n’a pas complètement disparu. Outre la pointe Saint Matthieu et Le Conquet, ils sont principalement vénérés à la chapelle de Kersaint, qui jouxte Trémazan.

Pour en savoir plus sur Saint Tanguy à Plougonvelin, vous pouvez visionner la vidéo “Une minute pour découvrir Saint Tanguy.”

(Saint Tanguy et Sainte Haude, diocèse de Quimper et Léon)

Source nominis

Recevez chaque jour notre newsletter !