Depuis 2000 ans

Tolérance zéro envers la franc-maçonnerie toujours interdite pour les catholiques

DR

Dans une réponse approuvée par le Pape à la demande d’un évêque philippin, le dicastère pour la Doctrine de la Foi confirme que l’adhésion aux loges maçonniques demeure incompatible avec la foi catholique.

Les catholiques sont toujours interdits d’adhérer à la franc-maçonnerie. C’est ce que le dicastère pour la Doctrine de la foi a réaffirmé dans une réponse datée du 13 novembre 2023, signée par le préfet Victor Fernandéz et approuvée par le Pape François.

Cette réponse faisait suite à la demande de Mgr Julito Cortes, l’évêque de Dumaguete, aux Philippines, qui avait exprimé sa préoccupation concernant l’augmentation continue du nombre de membres de la franc-maçonnerie dans son diocèse, et avait sollicité des conseils pour gérer cette réalité d’un point de vue pastoral, en tenant compte également des implications doctrinales.

Le dicastère pour la Doctrine de la Foi confirme l’inconciliabilité entre l’adhésion aux loges maçonniques et la foi catholique.

En réponse à cette préoccupation, le dicastère a décidé d’impliquer la Conférence épiscopale des Philippines, en soulignant la nécessité de mettre en place une stratégie coordonnée entre les évêques, prévoyant deux approches distinctes.

La première approche concerne le plan doctrinal, où le dicastère rappelle que “l’adhésion active à la franc-maçonnerie par un fidèle demeure interdite en raison de l’incompatibilité entre la doctrine catholique et la franc-maçonnerie (cf. Déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi de 1983, ainsi que les lignes directrices émises par la conférence épiscopale en 2003)”.

Par conséquent, la note précise que “ceux qui sont formellement et consciemment membres des loges maçonniques et qui ont adopté les principes maçonniques sont soumis aux dispositions de la déclaration susmentionnée. Ces dispositions s’appliquent également aux clercs affiliés à la franc-maçonnerie”.

La seconde approche concerne le volet pastoral, où le dicastère propose aux évêques philippins de “mettre en place une catéchèse populaire dans toutes les paroisses afin d’expliquer les raisons de l’incompatibilité entre la foi catholique et la franc-maçonnerie”. Les évêques des Philippines sont également invités à réfléchir à la possibilité de prendre une position publique sur ce sujet.

La déclaration de novembre 1983 a été publiée peu avant l’entrée en vigueur du nouveau Code de droit canonique, qui a remplacé celui de 1917. Parmi les modifications notables, l’absence de condamnation explicite de la franc-maçonnerie et de l’excommunication de ses membres, qui étaient présentes dans le texte précédent, avait suscité diverses réactions, tant positives que négatives. La déclaration, signée par le cardinal Joseph Ratzinger et le secrétaire de la Congrégation, Jérôme Hamer, et approuvée par Jean-Paul II, réaffirme que les catholiques affiliés aux loges maçonniques se trouvent “en état de péché grave”.

Source Vatican News

Recevez chaque jour notre newsletter !