Depuis 2000 ans

Une prière devant la crèche pour une indulgence plénière …

the nativity scene figurine
Photo by Jametlene Reskp

Les catholiques ont la possibilité d’obtenir une indulgence plénière en priant devant une crèche cette année, du 8 décembre, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, au 2 février 2024, fête de la Présentation au Temple de Notre Seigneur Jésus-Christ, dans une église franciscaine.

Plus tôt en cette année, lors de la célébration de la fête de Saint François d’Assise, les fidèles se sont réunis à la basilique Saint-François d’Assise en Italie pour honorer le bien-aimé saint italien et commémorer le 800e anniversaire de l’approbation de la Règle de Saint François (1223) ainsi que la création de la crèche de Greccio.

À l’occasion de ce centenaire franciscain, la Conférence de la Famille franciscaine a sollicité l’approbation du Pape François pour cette indulgence plénière. La Conférence a adressé la demande au Pape en ces termes :

“Afin de promouvoir le renouveau spirituel des fidèles et d’accroître la vie de grâce, nous demandons que les fidèles reçoivent une indulgence plénière dans les conditions habituelles du 8 décembre 2023, solennité de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, jusqu’au 2 février 2024, fête de la Présentation au Temple de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ceci serait possible en visitant les églises dirigées par les familles franciscaines à travers le monde et en faisant une pause pour prier devant les crèches qui y sont exposées.”

Le Pénitencier Apostolique a favorablement accueilli cette demande, permettant aux fidèles de bénéficier de cette indulgence dans le respect des conditions habituelles.

Pour ceux qui sont malades ou incapables de participer physiquement, l’indulgence peut être obtenue en offrant leurs souffrances au Seigneur ou en “accomplissant des pratiques de piété.”

Mais qu’est-ce qu’une indulgence plénière, au juste ? Il s’agit d’une grâce accordée par l’Église catholique grâce aux mérites de Jésus-Christ, de Marie et de tous les saints, dans le but de remettre la punition temporelle due au péché. Cette indulgence purifie entièrement une personne de toute punition temporelle due à ses péchés, à condition qu’il y ait un détachement total du péché.

Les conditions pour bénéficier d’une indulgence plénière dans tous les cas sont les suivantes :

Détachement de tout péché, même véniel.Confession sacramentelle, sainte communion et prière aux intentions du pape. La confession sacramentelle et la réception de l’Eucharistie peuvent avoir lieu jusqu’à environ 20 jours avant ou après l’acte accompli pour recevoir une indulgence plénière. Il est préférable que la communion et la prière aient lieu le jour même où les actions sont accomplies. Une confession sacramentelle suffit pour obtenir plusieurs indulgences plénières, cependant, pour chaque indulgence plénière souhaitée, il est nécessaire de recevoir séparément l’Eucharistie et de prier aux intentions du Saint-Père.

Source CNA

Recevez chaque jour notre newsletter !