Tribune Chrétienne

Depuis 2000 ans

Il y a assez d’argent pour restaurer Notre Dame de Paris jusqu’en 2030 !


Lors d’une interview accordée au Figaro avec Stéphane Bern, la ministre de la culture Rachida Dati a abordé plusieurs sujets dont le 7e loto du patrimoine, ainsi que Notre-Dame de Paris , sa restauration et les nouveaux vitraux. Elle a souligné que c’est le diocèse qui avait demandé au président de la république que des vitraux modernes soient installés. Elle a également évoqué la Fondation du Patrimoine, reconnaissant son manque de succès, et a annoncé qu’elle allait sélectionner une liste de 100 édifices religieux.

Extraits ….

“Quel est votre avis sur la commande de vitraux contemporains pour la cathédrale Notre-Dame de Paris ?

R.D. – C’est à la demande de l’archevêque que le président de la
République a décidé de lancer cette commande de vitraux contemporains. Elle est
dans la tradition de l’histoire des cathédrales, où les gestes contemporains
ont toujours existé, y compris au sein de Notre-Dame de Paris.

Y aura-t-il assez d’argent pour redresser la cathédrale ?

R.D. – Il y a suffisamment d’argent pour réparer les dégâts de
l’incendie de 2019 et il devrait même en rester pour poursuivre ensuite la
restauration des extérieurs jusqu’à 2030. Quant au musée de Notre-Dame,
j’attends la remise du rapport élaboré par Charles Personnaz, directeur de
l’Institut du patrimoine, pour soumettre au président de la République les
mesures à prendre pour le réaliser.

Emmanuel Macron a chargé la Fondation du patrimoine d’une souscription nationale au profit du patrimoine religieux. Pour l’instant, elle ne fait pas recette, avec
2,4 millions d’euros sur les 200 escomptés en deux ans…

R.D. – Il faut en revoir les modalités. La souscription, très
ambitieuse, était sans doute trop large, et trop anonyme. Les gens ont besoin
de savoir pour quel monument ils vont donner. Je vais annoncer, en avril, une
liste d’une centaine de premiers édifices religieux pouvant être aidés. Nous
sommes en train de les identifier. Je souhaite aussi qu’au-delà des
particuliers, de grandes entreprises s’engagent.”

Source Le Figaro – Publié le 21/03/2024

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :