Depuis 2000 ans

Le Vatican dit stop à l’ordination des femmes et à l’homosexualité dans une nouvelle lettre aux évêques allemands

man statue beside concrete building during daytime
Photo by iam_os

Le Vatican a adressé une lettre aux évêques allemands, datée du 23 octobre, dans laquelle il a clairement stipulé que l’ordination des femmes et les modifications de l’enseignement de l’Église sur l’homosexualité ne seront pas des sujets de discussion lors des prochaines réunions avec les délégués du Chemin synodal allemand à Rome. La lettre a également rappelé aux évêques les conséquences disciplinaires possibles pour ceux qui vont à la rencontre de l’enseignement de l’Église.

Cette lettre, rédigée par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, et adressée au secrétaire général de la Conférence épiscopale allemande, Beate Gilles,

a été partagée avec tous les évêques diocésains allemands et son authenticité a été confirmée par la Conférence. épiscopale allemande.

La lettre souligne également l’importance de respecter le Synode sur la synodalité en cours à Rome et de ne pas donner l’impression qu’il existe des initiatives parallèles qui ne sont pas alignées sur l’effort de “cheminer ensemble”.

En ce qui concerne l’ordination des femmes, la lettre rappelle que le pape François a réaffirmé à plusieurs reprises la position de l’Église selon laquelle elle n’a pas l’autorité pour conférer l’ordination sacerdotale aux femmes. Cela a été énoncé dans l’Ordinatio Sacerdotalis du pape Jean-Paul II. La lettre met en garde contre des conséquences disciplinaires pour ceux qui vont à l’encontre de cette doctrine, y compris une éventuelle excommunication pour toute tentative d’ordination de femmes.

En ce qui concerne l’enseignement de l’Église sur les actes homosexuels, la lettre affirme qu’il n’est pas possible pour une Église locale d’adopter un point de vue différent de l’Église universelle sur cette question. Elle souligne que même si des facteurs subjectifs peuvent influencer la perception de ces actes, cela ne change pas l’évaluation de la moralité objective de ces actes.

La lettre fait également référence à une lettre antérieure du pape François aux catholiques d’Allemagne en 2019, dans laquelle il met en garde contre “le grand péché de la mondanité et de l’esprit mondain anti-évangélique”. Le pape François a exprimé à plusieurs reprises ses inquiétudes concernant le Chemin synodal allemand, le qualifiant d'”élitiste” et de “non utile ni sérieux”.

Dans une lettre plus récente datée du 10 novembre, le pape a exprimé à nouveau ses préoccupations concernant la Voie synodale allemande et a suggéré une approche alternative mettant l’accent sur la prière, la pénitence et l’adoration. Les responsables des réactions du Chemin synodal allemand à cette dernière intervention de Rome montreront leur engagement envers les appels du pape.

Source CNA

Recevez chaque jour notre newsletter !