Depuis 2000 ans

DR
DR

Le Vatican réagit avec fermeté à la condamnation du cardinal Ouellet en France

En réponse aux interrogations des journalistes, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, a confirmé que la Secrétairerie d’État avait envoyé une “note verbale” à l’Ambassade de France près le Saint-Siège, mettant en lumière les points suivants :

Le Saint-Siège a pris connaissance uniquement par le biais des médias de la décision du Tribunal de Lorient, en France, concernant un différend civil relatif au renvoi d’un membre d’un institut religieux, Madame Sabine de la Valette (ex-Sœur Marie Ferréol).

Le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques à l’époque des événements, n’a jamais été cité par le Tribunal de Lorient.

Le cardinal Marc Ouellet a bien effectué une visite apostolique au sein de la communauté des Dominicaines du Saint-Esprit, conformément à un mandat pontifical. À la suite de cette visite, plusieurs mesures canoniques ont été prises à l’encontre de Madame Sabine de la Valette, incluant son renvoi de cet institut religieux.

Selon le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, une éventuelle sentence du Tribunal de Lorient pourrait poser des questions importantes concernant l’immunité.

De plus, si elle porte sur la discipline interne et l’appartenance à un institut religieux, elle pourrait constituer une violation des droits fondamentaux à la liberté religieuse et à la liberté d’association des fidèles catholiques.

Source Vatican News

Recevez chaque jour notre newsletter !

Lire aussi :