Depuis 2000 ans

L’église de Blainville-sur-Mer renoue avec la tradition

DR - Fondation du patrimoine

La flèche du clocher de l’église Saint-Pierre à Blainville-sur-Mer, dans la Manche, arbore désormais une nouvelle palette de couleurs : noir et blanc. Cette initiative vise à rétablir sa fonction traditionnelle en tant qu’amer, un repère visuel pour les marins, quel que soit le temps.

La décision de repeindre le clocher dans ces teintes spécifiques a été prise dans le cadre des travaux de rénovation en cours de l’église. Bien que les travaux ne soient pas encore achevés et que l’église reste fermée au public, cette restauration vise à renouer avec l’histoire maritime de la région.

Avant le 19e siècle, le clocher de Blainville remplissait déjà ce rôle d’amer, guidant les marins vers le port naturel de la commune. Bien que les traces de peinture d’origine aient disparu avec le temps, des références historiques telles que d’anciennes cartes postales témoignent de l’aspect noir et blanc du clocher il y a environ deux siècles.

Ce retour aux couleurs traditionnelles a été accueilli favorablement par les habitants de Blainville-sur-Mer, qui voient dans cette restauration une marque de fierté pour leur identité maritime.

Le clocher est devenu un symbole de reconnaissance et est largement utilisé par les commerçants et les associations locales dans diverses représentations.

DR Fondation du patrimoine

Bien que certains résidents aient initialement exprimé des réticences, beaucoup considèrent désormais que le clocher noir et blanc fait partie intégrante du paysage de Blainville et de son héritage maritime.

Un circuit de randonnée local offre même aux visiteurs l’occasion d’admirer de près cette icône locale, soulignant ainsi son importance pour la communauté.

Son histoire

Originalement rattachée à l’église de Coutances, l’église Saint-Pierre a été constituée en prébende au XIIIe siècle sous l’épiscopat de Vivien de l’Étang. Cette attribution inclut les terres et les salines associées à l’église.

L’architecture de l’église présente des éléments romans datant de la deuxième moitié du XIIe siècle, visibles notamment dans la nef avec ses arcades latérales et la croisée du transept. La tour carrée au croisement du transept, reposant sur des piliers avec des chapiteaux godronnés, montre des caractéristiques de la fin du XIIe siècle. Les fenêtres ont été refaites aux XIIIe et XVIIIe siècles.

Le chœur à pans coupés, éclairé par une belle fenêtre aux remplacements inhabituels, a été reconstruit au XVe siècle. Le porche couvert en pierre a été ajouté à cette époque. Les chapelles latérales, ajoutées au XVIe siècle sur la dernière travée de la nef, donnent l’apparence d’un faux-transept.

La tour présente des fenêtres à arcs brisés et un fronton trilobé datant probablement du XIVe siècle. La flèche octogonale en pierre de Chausey, ajoutée au XVe siècle, est ornée de lucarnes composées de colonnettes et d’un avant-toit triangulaire. La transition du carré à l’octogone est marquée par des demi-pyramides logées dans les angles.

L’église Saint-Pierre de Blainville-sur-Mer témoigne ainsi de l’évolution architecturale à travers les siècles, offrant un mélange harmonieux de styles et d’époques.

Source actu.fr

Recevez chaque jour notre newsletter !