Le Pape François a réaffirmé dans une entrevue avec le magazine italien Credere, l’importance d’accorder la bénédiction à tous, y compris aux couples homosexuels. Il souligne que donner une bénédiction à un homosexuel ne devrait pas scandaliser, comparant cela au fait de bénir un entrepreneur qui exploite les gens.

«Personne ne se scandalise si je donne une bénédiction à un entrepreneur qui exploite les gens, alors qu’ils se scandalisent si je la donne à un homosexuel».

Source Credere

Le Pape insiste sur le principe d’accueil universel, soulignant que la bénédiction ne doit être refusée à personne, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Il explique qu’il ne bénit pas spécifiquement un “mariage homosexuel”, mais plutôt deux personnes qui s’aiment, tout en les invitant également à prier pour lui :

 «deux personnes qui s’aiment et je leur demande également de prier pour moi»

Source Credere

Le Souverain pontife aborde également la question de l’importance de la présence féminine dans l’Église, annonçant de nouvelles nominations de femmes à la Curie romaine. Il souligne que les femmes réussissent souvent mieux que les hommes à certains postes, et il encourage leur intégration dans les différents niveaux de responsabilité au sein de l’Église.

 «Il y aura de nouvelles nominations de femmes à la Curie, elles réussissent mieux que les hommes à certains postes».

Source Credere

Dans l’entretien, le Pape évoque également d’autres sujets tels que l’importance de la prière, le Jubilé 2025, et l’implication des jeunes dans des expériences pastorales.

Il met en garde contre les mouvements ecclésiaux qui, selon lui, pourraient conduire à une certaine forme d’élitisme, soulignant que le véritable esprit chrétien repose sur l’humilité et l’intégration au sein de la communauté ecclésiale.

Ces mouvements, dit-il, «tendent à former une petite Église de gens qui se sentent supérieurs. Ce n’est pas le peuple saint et fidèle de Dieu. Le peuple de Dieu est composé de croyants qui se savent pécheurs et vont de l’avant. 

Source Credere

En conclusion, le Pape François exprime sa conviction que ces changements et ces initiatives reflètent, pour lui, la continuité avec l’esprit du christianisme, malgré les défis et les résistances rencontrés.

Il admet qu’il avance dans cette direction autant qu’il le peut, sans nécessairement percevoir lui-même l’ampleur du changement qu’il initie….des pas vers l’inconnu..?

Print Friendly, PDF & Email


Je soutiens Tribune Chrétienne


Recevez chaque jour notre newsletter !


Print Friendly, PDF & Email