Depuis 2000 ans

Les ossements du petit Émile retrouvés 9 mois après sa disparition

DR

Neuf mois après la disparition tragique du petit Émile, des ossements correspondant au corps du garçonnet de deux ans et demi ont finalement été retrouvés près du Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Cette découverte, survenue samedi dernier, ébranle à nouveau la communauté locale et ouvre de nouvelles perspectives dans l’enquête.

Le parquet d’Aix-en-Provence a confirmé que les restes, découverts à proximité du hameau du Vernet, ont été identifiés comme étant ceux d’Émile Soleil, le jeune enfant disparu en juillet de l’année précédente. Les analyses génétiques ont permis d’établir formellement son identité.

Depuis la disparition d’Émile, aucune piste n’avait été écartée dans l’enquête, bien que la thèse d’une chute accidentelle ait été envisagée à un moment donné. Cependant, cette découverte macabre vient bouleverser le cours de l’enquête et relancer les questionnements sur les circonstances exactes de sa disparition et de sa mort.

Les restes ont été découverts près d’un sentier entre l’église et la chapelle du bourg, une zone déjà décrite comme « particulièrement fouillée » par les autorités locales, remarque le maire de la commune, François Balique. « Nous n’avons pas pu passer à côté pendant les battues », confirme-t-on.

Ce sentier est fréquenté par les chasseurs avec leurs chiens, les randonneurs, ainsi que les habitants du Haut-Vernet au quotidien, sans oublier les travaux forestiers réalisés dans la région durant l’automne.

La question demeure : s’agit-il d’un lieu de décès ou les ossements ont-ils été déplacés ? Les autorités restent prudentes quant à leurs déclarations, accompagnant les résultats des analyses approfondies.

Cette découverte intervient peu de temps après une mise en situation organisée dans le hameau, cherchant à éclaircir les événements entourant la disparition d’Émile. Les témoignages ont été scrutés avec attention, mais le mystère persiste quant aux circonstances exactes de sa disparition.

Dans ces moments difficiles, la famille d’Émile appelle au respect de leur douleur et à laisser les enquêteurs faire leur travail pour découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à leur fils bien-aimé. Les habitants du Haut-Vernet, quant à eux, sont secoués par cette nouvelle mais espèrent que cela permettra enfin d’obtenir des réponses.

«Les restes mortels du petit Émile viennent d’être retrouvés. Si cette nouvelle déchirante était redoutée, l’heure est au deuil, au recueillement et à la prière. Marie et Colomban savent désormais en ce dimanche de la Résurrection qu’Émile veille sur eux dans la lumière et la tendresse de Dieu.»

L’avocat de la famille, Maitre Jérôme Triomphe.

L’autopsie et les analyses anthropologiques seront cruciales pour déterminer les causes exactes du décès d’Émile. Pour l’instant, le mystère persiste, mais la découverte de ses témoignages marque un tournant dans cette affaire tragique, apportant un début de clôture à neuf mois d’angoisse et de recherches désespérées.

La Prière pour le chagrin d’une famille

“Que le Christ ressuscité, vainqueur de la mort vous soutienne et vous comble de sa paix,” a partagé une internaute ce dimanche, jour de Pâques, sur le groupe Facebook “prions pour Émile”. La création de cette page par des proches des parents du petit garçon visait à initier des chaînes de prière après sa disparition.

La page, comptant plus de 20 000 membres, a reçu depuis la mi-journée de nombreux messages de soutien destinés à la famille et à l’entourage du garçonnet.

“Au revoir petit cœur. Toutes mes pensées et de tout cœur pour son papa sa maman sa petite sœur et toute leur famille,” écrit une autre internaute.

Un chapelet «continuel» a aussi été organisé par l’administrateur du groupe.

Nous vous invitons à prier pour la douleur d’une famille.

Recevez chaque jour notre newsletter !