Depuis 2000 ans

Les nouveaux martyrs de notre époque

Le Pape François a instauré la “Commission des nouveaux martyrs – témoins de la foi” au sein du dicastère pour les Causes des saints, en vue du prochain Jubilé de 2025. Cette commission aura pour mission de recenser toutes les personnes qui ont sacrifié leur vie pour confesser le Christ et témoigner de l’Évangile.

Dans une lettre publiée le mercredi 5 juillet, le Pape François a annoncé la création de la Commission des nouveaux martyrs – témoins de la foi, au sein du dicastère pour les Causes des saints, en préparation du Jubilé de 2025. Cette commission aura pour objectif de dresser une liste de toutes les personnes qui ont versé leur sang pour leur foi en Christ et leur témoignage de l’Évangile.

Selon les mots du Pape François, “les martyrs de l’Église sont les témoins de l’espérance qui naît de la foi en Christ et qui inspire la véritable charité. L’espérance maintient la conviction profonde que le bien est plus fort que le mal, car Dieu, à travers le Christ, a vaincu le péché et la mort.” La Commission poursuivra les recherches entamées lors du Grand Jubilé de l’an 2000 afin d’identifier les Témoins de la Foi de ce premier quart de siècle et de continuer à l’avenir.

Le Pape François souligne que “les martyrs ont accompagné la vie de l’Église à toutes les époques et continuent de fleurir aujourd’hui comme des ‘fruits mûrs et excellents de la vigne du Seigneur’.

Il y a davantage de martyrs à notre époque qu’aux premiers siècles, parmi lesquels figurent des évêques, des prêtres, des hommes et des femmes consacrés, des laïcs et des familles qui, dans différents pays du monde, ont offert le don de leur vie en témoignage suprême de charité.” Le Pape rappelle également les paroles de saint Jean-Paul II dans sa lettre Tertio millennio adveniente, soulignant l’importance de préserver l’héritage des “soldats inconnus de la grande cause de Dieu”. En 2000, ces mêmes martyrs ont été commémorés lors d’une célébration œcuménique au Colisée, réunissant des représentants d’Églises et de communautés ecclésiales du monde entier. Une célébration similaire est prévue en 2025 pour rappeler “l’œcuménisme du sang”.

La commission établie par le Pape n’a pas pour mission d’établir de nouveaux critères pour la reconnaissance canonique du martyre, mais de poursuivre les recherches sur ceux qui, jusqu’à présent, sont tués simplement parce qu’ils sont chrétiens. Le Pape affirme que “il s’agit donc de continuer la reconnaissance historique afin de recueillir les témoignages de vie, jusqu’à l’effusion de sang, de nos sœurs et frères, afin que leur mémoire soit considérée comme un trésor préservé par la communauté chrétienne”. Cette recherche ne se limitera pas à l’Église catholique, mais s’étendra à toutes les confessions chrétiennes.

Le Pape souligne que même aujourd’hui, dans un contexte de grands risques, les chrétiens continuent de manifester la vitalité de leur baptême. Malgré les dangers auxquels ils sont confrontés, de nombreux fidèles manifestent leur foi et participent à l’Eucharistie dominicale. D’autres perdent la vie en essayant d’aider les pauvres par la charité, en prenant soin des exclus de la société, en promouvant la paix et en faisant preuve de pardon. Il y a aussi les victimes silencieuses, individuelles ou collectives, des bouleversements de l’histoire. Le Pape souligne la dette que nous avons envers ces martyrs et l’importance de ne pas les oublier.

Le travail de la Commission permettra de mettre en lumière les témoignages documentés de ces frères et sœurs qui, selon le Pape, sont nombreux. Ces témoignages viendront s’ajouter aux martyrs déjà officiellement reconnus par l’Église. La Commission sollicitera la contribution active des Églises particulières, des instituts religieux et de toutes les autres réalités chrétiennes.

Le Pape conclut en déclarant : “Dans un monde où il semble parfois que le mal l’emporte, je suis convaincu que l’élaboration de ce catalogue, notamment dans le contexte du prochain Jubilé, aidera les croyants à interpréter notre époque à la lumière de Pâques. Cela leur permettra de trouver des raisons de vivre et de faire le bien en puisant dans le trésor de la fidélité généreuse envers le Christ”.

La Commission des nouveaux martyrs – témoins de la foi poursuivra donc son travail pour recenser et honorer ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie pour leur foi chrétienne, mettant en avant leur exemple d’espérance, de charité et de fidélité envers le Christ. Leur mémoire sera ainsi préservée et célébrée au sein de la communauté chrétienne, dans un esprit œcuménique, rappelant ainsi l’importance de l’unité dans la diversité des confessions chrétiennes.

Source Vatican news

Recevez chaque jour notre newsletter !